Vous êtes ici

Conférence : « L’homme et la pensée » Tout public

Dans le cadre des conférences « Qu’est ce que l’homme ?» , la deuxième journée de conférences aura pour thème : « L’homme et la pensée »

Elle aura lieu le 13 février 2013 au CRDP de 14h à 17h30. Deux conférences d’une heure environ seront suivies d’une table ronde.

Première conférence :
L’homme et la pensée : Sciences, langages et langues
par Gilles Dowek, directeur scientifique adjoint à Inria Paris

Le développement de l’informatique au XXe siècle, nous a fait prendre conscience de la différence entre une langue naturelle et un langage artificiel, tels, par exemple, les langages de programmation.  Rétrospectivement, nous prenons conscience que la création de langages est au centre du développement des sciences, depuis les langages antiques, destinés à noter les nombres, jusqu’aux diagrammes de  Feynman, en passant par la notation algébrique inventée au XVIe siècle ou la nomenclature chimique, inventée au XIXe siècle, et peut-être d’autres domaines de la culture, telle la musique. J’essaierai de montrer que l’invention de langages est indissociable de l’invention de l’écriture, la langue écrite étant, en quelque sorte, un intermédiaire entre une langue et un langage.

Deuxième conférence :
L’homme et la pensée : apports de la neuroimagerie anatomique & fonctionnelle à la compréhension des mécanismes cérébraux
par Michel Dojat, INSERM-UJF, Grenoble Institut des Neurosciences

En quelques années l’imagerie fonctionnelle s’est avérée un instrument de choix pour comprendre le fonctionnement cérébral. Cette méthode non invasive, utilisant la dé-oxyhémoglobine comme traceur endogène, permet d’explorer au niveau du sujet individuel ou sur une population les réseaux corticaux stimulés par des tâches cognitives ou sensori-motrices. Nous rappellerons les principes de cette technique pour en dégager ses forces et ses faiblesses dans notre quête de la compréhension de la pensée. Nous illustrerons notre exposé de travaux sur l’exploration de la vision humaine notamment la vision des couleurs, les processus d’apprentissage et de plasticité cérébrale via des travaux sur l’olfaction et le cortex moteur menés dans notre équipe.

Aucun vote.