Full humagora 1500x250px

Communauté

Humagora

En ligne

[Atelier] Du forum romain au foro italico : usages d’un espace, usages d’un mot dans la vie politique en Italie de l’Antiquité au XXe siècle

Atelier de l'axe de recherche "Langages & Politiques" animé par Marie-Claire Ferriès, Olivier Forlin et Clément Chillet.

Dessiné par Enrico Del Debbio en 1927, le complexe public et sportif romain appelé aujourd’hui Foro italico (à l’origine Foro Mussolini) reprend clairement la dénomination des places publiques antiques. Cette reprise lexicale – bien plus qu’architectural – s’inscrit dans un mouvement plus vaste de l’urbanisme mussolinien à Rome qui a mis à l’honneur ces espaces de centralisation politique, religieuse, économique du monde romain, en achevant le dégagement du forum romain et en favorisant la mise au jour des forums impériaux, au cours des travaux de percement de grandes avenues rendu possible par l’éventrement et la disparition de quartiers entiers de la Rome médiévale et moderne.

Dans cet atelier de l'axe Langages & Politiques, le premier consacré aux places publiques dans l’Antiquité, il sera question des usages politiques fait de l’espace du forum. Sans présenter une étude centrée sur l’architecture des deux espaces pris en considération ici, il sera question de la manière dont les lieux sont investis d’un sens politique par des usages spécifiques, que ces usages soient langagiers, qu’ils consistent en manifestations publiques organisées et mises en œuvre par les agents pouvoir ou par les foules civiques. La constitution de normes dans ces usages publics et les écarts par rapport à cette norme recevront une attention particulière.

Par ailleurs, les deux espaces que nous nous proposons de prendre en considération lors de cet atelier ont connu l’un et l’autre une rupture chronologique marquée et aux implications politiques majeures : le passage à l’Empire pour le forum romain (et la concurrence avec les autres forums impériaux), la chute du régime fasciste pour le foro Italico.

Cet atelier se composera des présentations de Marie-Claire Ferriès, Olivier Forlin et Clément Chillet.

En pratique

L'atelier, en visioconférence, est ouvert à tous et toutes (étudiants, doctorants, enseignants-chercheurs, chercheurs...) sans inscription.

Lien zoom direct

ID de réunion : 977 0139 1416

Code secret : 591285

Détail des interventions

Marie- Claire Ferriès, Mcf Histoire romaine, UGA LUHCIE

Le forum romain est un espace central dans la vie de la cité romaine : d’abord parce qu’il constitue historiquement la première marque d’urbanisme de Rome comme ville unifiée à l’époque historique, ensuite parce qu’il a concentré jusqu’à la fin de la République des fonctions fondamentales à la vie publique (sur le plan économique, religieux, politique). Espace contraint par la topographie du site, l’aménagement du forum fut investi d’une forte valeur politique jusqu’à devenir le miroir de l’évolution du régime. La communication cherchera à montrer comment les aménagements et réaménagements du dernier siècle avant notre ère offrent une grille de lecture opérationnelle pour comprendre les évolutions politiques qui conduisent à la fin du régime républicain.

Clément Chillet, Mcf Histoire romaine, UGA, LUHCIE

La fondation de l’Empire, régime qui dans un premier temps ne dit pas son nom et se prétendit une continuation, voire une restauration de la République, mise à mal par des décennies de guerres civiles, n’entraîna pas l’abandon des fonctions publiques et politiques du forum romain. Profondément transformé à la fin de la République, le forum fut l’objet d’attention de la part d’Auguste, fondateur de l’Empire. Cependant, en parallèle, furent construits deux nouveaux ensembles, le forum de César et le forum d’Auguste, qui, pour porter le même nom générique, n’en marquaient pas moins l’appropriation du pouvoir par un seul.

Olivier Forlin, Mcf Histoire contemporaine, UGA, LUHCIE

Le Foro Mussolini, ensemble de monuments et bâtiments publics inauguré en 1932, s’inscrit dans une série de travaux d’urbanisme visant à remodeler une partie de la capitale pour en faire la Troisième Rome, fasciste. L’intervention montrera comment le régime fasciste, à travers les usages qu’il fit du Foro Mussolini, a instrumentalisé le passé romain au service de son projet totalitaire, forger l’homme nouveau. L’examen des usages du Foro Mussolini sera aussi l’occasion de questionner les rituels et les mythes constitutifs de l’idéologie fasciste.

le
mai 6 2021

De 14:00 à 16:30