À l'Orangerie, cultivons l'échange !

Publié par L'Orangerie de Grenoble, le 24 mars 2016   4.3k

Xl batiment exterieur palmier

L'association « L'Orangerie de Grenoble » souhaite restaurer et aménager l’orangerie municipale, sis boulevard Jean Pain, en un lieu participatif et innovant, dédié à l’échange des savoirs et des pratiques. L'Orangerie accueillera des ateliers, des expositions et des rencontres, sur les thématiques de la nature, de l'environnement, du vélo, des 4 R (réduire, recycler, réemployer, réparer), du faire soi-même, de la culture, du patrimoine et de l'alimentation.


Les origines du projet

L'orangerie du boulevard Jean Pain, a été construite par la ville de Grenoble en 1895 dans le but d'abriter les arbres municipaux. Elle communiquait à l'origine avec le jardin des plantes par le jardin fruitier, sur lequel se trouve aujourd'hui le rectorat. Actuellement, elle est toujours employée par les services Espaces verts de la ville de Grenoble, mais qui disposent désormais de nouveaux locaux en capacité d'accueillir les arbres.

L'avenir de ce bâtiment, élément incontournable du paysage, de l'histoire et de l'architecture du quartier et de la ville, focalise depuis longtemps les attentions. En effet, la MNEI voisine a depuis 1995 porté plusieurs projets d'extension. Ces derniers n'ont jamais abouti, faute de soutiens et d'opportunités. En janvier 2015, le projet a connu une renaissance et bénéficié d'un nouveau souffle. La création du « Collectif Orangerie », constitué de citoyens et d'associations d'horizons divers, a permis l'émergence d'un projet fédérateur puisqu'il allie les thématiques de la nature, de l'environnement, du vélo, des 4 R (réduire, recycler, réemployer, réparer), du faire soi-même, de la culture, du patrimoine et de l'alimentation.



En quoi ça consiste ?

Il s'agit de rénover ce bâtiment historique et de le valoriser en y créant un lieu ouvert et convivial dédié à l'échange de savoirs et de pratiques.

Les multiples animations proposées dans le lieu seront réparties sur quatre espaces :

  • un espace mutualisé, à programmation participative pour accueillir du public. Ouvert et central, cet espace est la clé de voûte du projet. Il se veut à destination des personnes et des structures en manque de lieux pour proposer leurs animations.
  • la médiathèque "Nature et Environnement" de la MNEI. Elle bénéficiera ainsi d'une visibilité et d'une fréquentation accrue, notamment lors de son Prix du Livre Environnement.
  • des ateliers : auto-réparation vélo, auto-réparation de ses objets du quotidien, créations à base de matériaux de récupération.
  • un café-resto. Il assurera le ravitaillement de tout ce petit monde et favorisera le lien social. On y organisera également des ateliers autour de la cuisine et de l'alimentation.


La démarche du collectif

Au printemps 2015, le projet a été présenté aux Grenoblois dans le cadre du Budget Participatif. L'accueil enthousiaste qu'il a reçu lors de la Ruche aux projets (2ème sur 130 !) a permis de constater le réel intérêt qu'il suscitait pour les habitants de l'agglomération grenobloise. Après étude du projet par les services municipaux, le projet est rendu inéligible. Fort du soutien de principe des habitants et des élus rencontrés, le Collectif décide de poursuivre l'aventure…

La démarche du « Collectif Orangerie », désormais constitué en association, a été dès ses débuts, d'aller à la rencontre des habitants du quartier, de la ville et de l'agglomération, dans le but de connaître au mieux leurs attentes : Pétition de soutien, mise en ligne en octobre 2015, qui a recueilli à ce jour plus de 1500 signatures ; Fête de présentation du projet, organisée le 17 octobre dernier, qui a attiré environ 300 personnes ; Participation à des événements publics comme le salon Naturissima, qui a permis d'élargir encore les soutiens individuels.

En parallèle, le Collectif Orangerie s'est enrichi de soutiens institutionnels, parmi lesquels l'Union de Quartier Mutualité-Préfecture, les associations de la MNEI dont la FRAPNA, la LPO et l'ADTC, l'association Un Ptit Vélo dans la Tête, le Réseau Citoyen ou encore Alternatiba. La rencontre avec ces acteurs du territoire a permis de faire émerger des nouvelles pistes de travail, de contribuer à la construction du projet et de mettre en évidence les futurs partenariats.


Et aujourd'hui...

Le collectif, structuré en commissions, compte aujourd'hui une quinzaine de membres actifs. Son travail acharné consiste en : du montage juridique et économique, des réflexions sur le modèle de gouvernance, de la recherche de financements, des rencontres avec les personnes et les structures futures utilisatrices du lieu, des discussions avec les pouvoirs publics décisionnaires du sort du bâtiment, des propositions sur les travaux et l'aménagement du lieu...

En mars 2016, l'association L'Orangerie de Grenoble est créée. Elle a pour objet de porter et d'animer le projet jusqu'à l'inauguration du lieu et à terme de coordonner les acteurs et les activités du lieu.


Vous souhaitez vous impliquer de façon ponctuelle ou régulière dans la construction collective d'un projet citoyen ? Vous disposez de compétences en recherche de financements ou en validation de modèle économique, vous avez de l'expérience dans les métiers du bâtiment et notamment sur la restauration de patrimoine ?

Alors, n'hésitez pas à nous contacter dès à présent à l'adresse suivante : contact [at] orangerie-grenoble.org Nous serons ravis de pouvoir échanger avec vous sur l'ensemble de ces sujets.


À l'Orangerie, on trouvera aussi ce que vous y mettrez alors rejoignez-nous !



>> Crédits photos : L'Orangerie de Grenoble