Et toi tu ferais quoi ? - MediaLab - Sciences Po Grenoble - A5 Stratégie Digitale Nouveaux Médias - 2021

Publié par Eloise Coquard, le 26 novembre 2021   720

Pour la réalisation de la commande de la Maison pour l'Égalité Femmes-Hommes, nous avons constitué une équipe avec Hugo Leportier, Salomé Niclot, Anne-Flore Souchon et Eloïse Coquard. La commande était alors de pouvoir trouver un moyen de développer les réseaux sociaux de la Maison pour l'Égalité Femmes-Hommes de la Métropole Grenobloise, et ainsi sa communauté sur les réseaux sociaux. Celle-ci s’est matérialisée sous la forme de cette problématique : “Comment la Maison pour l’Egalité Femme-Homme pourrait se raconter sur les réseaux sociaux, pour mieux toucher les nouveaux publics à capter ? La cible de cette structure étant les jeunes adolescents, une nouvelle ligne de communication, via les réseaux sociaux est pertinente. Pour autant, dès le début il s’est posé une contrainte indéniable : la Maison pour l'Égalité Femmes-Hommes, étant une structure publique, ne dispose pas de suffisamment de moyens financiers et de temps, pour assumer une régularité de publication de postes et de présence sur ses potentiels futurs réseaux sociaux. 

Après de multiples propositions de projets, nous avons formé une équipe, souhaitant travailler sur l’élaboration d’un jeu. L’idée première était de créer un jeu où le concept même dénoncerait l’inégalité de genre. Par exemple, nous avions pensé à réaliser un jeu de plateau où il fallait retrouver le violeur. Au-delà que ce jeu soit dérangeant et trop cru de par son sujet, il était également difficile de le concevoir et de le transposer sur les réseaux sociaux, comme l'impose la commande. L’idée de format de jeu vidéo nous est alors venue. Pour autant, il se posait le même problème, ne répondant pas aux besoins et envies en communication de la structure. Également, la conception d’un jeu vidéo est très compliquée et trop onéreuse pour notre structure. 

Pour autant, nous sommes restés attachés à l’idée de jeu et de ludification de notre projet. Nous avons alors eu l’idée de créer des vidéos. Ces vidéos pourront être filmées inspirées des jeux vidéos, avec l’utilisation de GoPro. L’utilisation de cette caméra pourra donner une immersivité du public, comme souhaité. La réalisation de vidéo est, de même, abordable en termes de budget, mais aussi facile de diffusion sur les réseaux sociaux. 

Nous avons pensé en premier lieu à une idée de vidéos en lien avec les Nouvelles Écritures. Ainsi, nous pensions créer un schéma de vidéo pour impliquer l’utilisateur à faire des choix. Par exemple, nous pensions réaliser une vidéo longue, où, dans le scénario, la vidéo se mettrait en pause et l’utilisateur serait amené à faire un choix. Ce choix fait, cela guidera l’utilisateur sur une autre timeline de la vidéo, l’amenant à continuer l’histoire selon son choix effectué. Pour autant, malgré la pertinence de cette idée, nous avons établi qu’elle était trop compliquée à mettre en place pour le peu de temps que nous avons consacré à ce projet.

Nous avons alors tous convenu que la réalisation de série de courtes vidéos était l’idée la plus adéquate avec nos envies en termes de création, mais aussi, en termes de faisabilité et répondant aux besoins du commanditaire. Nous avons alors défini des thèmes de vidéos à réaliser autour des inégalités de genre, mais aussi du format, soit, allant de 30 secondes, à 2 minutes de vidéo maximum. Ces vidéos ont pour but d’être publiées à la fois sur le compte Youtube de la Maison pour l’Egalité, ayant d’ores et déjà une communauté bien établie. Mais également, ces vidéos seront publiées sur les nouveaux réseaux sociaux de la Maison pour l'Égalité, comme Instagram et Facebook. Un relais vers la publications de ses vidéos pourra être fait via leur site internet, plateforme numérique là plus utilisé par la communauté de notre commanditaire. Pour exposer notre idée, nous avons réalisé une vidéo pitch, envoyée par la suite au commanditaire.

Le but est aussi que ces vidéos puissent être alimentées par des publications régulières, autour des thèmes abordés dans ces scénettes. Ainsi, nous avons créé des exemples de support de publications, comme des fonds de story, pour leur compte Instagram. Car, en effet, la publication de ces courtes vidéos doit être aussi un tremplin pour créer de l’engagement envers leur communauté, sur les réseaux sociaux naissants. 

C’est pourquoi, nous avons nommé notre projet “Et toi tu ferais-quoi ?”. L’utilisation d’une question, à la seconde personne du singulier, implique l’engagement de notre cible, jeune. 

Pour la réalisation de notre prototype pour la présentation de notre projet à notre commanditaire, nous réalisons un exemple de vidéo type. L’écriture du script par Anne-Flore Souchon, inspiré de sa propre expérience.  Notre vidéo, d’environ 1 min, porte sur le thème du mythe de la “Cool Girl” : cette fille qui cherche à se faire aimer de la gente masculine, et qui accepte tout ce que son copain lui dit de faire. Elle est cool, hot, fun : elle est tout ce qu’un homme rêve d’avoir. Et pourtant, elle l’une des plus soumises au patriarcat et la domination masculine acceptée.

Ainsi, nous avons filmé cette courte vidéo dans les locaux de Sciences Po Grenoble. Hugo Leportier, Anne-Flore Souchon et Joris Dusserre (un autre étudiant de notre promotion) ont fait l’acting. Eloïse Coquard a réalisé et également monté la vidéo, pour finalement la poster sur Youtube. Vous pouvez trouver notre vidéo via ce lien (la vidéo étant “non répertoriée”) : Et toi tu ferais quoi ? #1 - La CoolGirl - YouTube

Le Jeudi 25 Novembre, nous avons pu présenter notre projet à notre commanditaire, sous la forme d’une présentation orale. Avec le modèle Pecha Kucha imposé, il nous a été difficile de pouvoir exposer notre projet et le “vendre” , en un si court laps de temps.

Finalement, le commanditaire a semblé intéressé par notre idée, et soutenable économiquement pour leur structure, ayant également présenté un modèle économique. Nous avons apprécié la réalisation de ce projet dans le cadre du cours Medialab de notre formation Master 2 Stratégie Digitale Nouveaux Médias à Sciences Po Grenoble, dans le mesure où cela nous a permis de développer de nouvelles méthodes créatives de manière collective.