Grenoble en équipe de France du numérique

Publié par Laurent Chicoineau, le 10 mars 2014   2k

Xl frenchtechune 0

Forte de ses activités et de son réseau autour du numérique, La Casemate soutient la candidature Digital Grenoble à la labellisation FrenchTech.

Lancée fin 2013 par Fleur Pellerin (@fleurpellerin), ministre déléguée aux PME, à l’innovation et à l’économie numérique, l’initiative “French Tech” vise à mobiliser et fédérer les acteurs du numérique autour d’un projet ambitieux au service du rayonnement de la France à l’international. Depuis le 2 février 2014, les métropoles candidates peuvent déposer leur dossier auprès du Ministère délégué à l’Economie numérique qui en sélectionnera seulement quelques unes. Cette labellisation constitue pour Grenoble une nouvelle opportunité d’accélérer le développement et la visibilité à l’international des start-ups et entreprises du territoire. Elle donne également l’occasion de mobiliser l’ensemble des acteurs de l”économie numérique locale, qui dépasse les seules entreprises, centres de recherche et milieu industriel pour aller jusqu’au secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS), le monde associatif ou encore celui de la création contemporaine.

FabLab, innovation numérique, Living Lab, réseau social...

C’est pour soutenir cette approche ouverte et inclusive de l’innovation numérique à l‘échelle de l’agglomération que La Casemate s’est engagée auprès de la centaine d’acteurs déjà mobilisés pour porter le projet “Digital Grenoble” (@DigitalGrenoble et #DigiGre sur Twitter). En effet, nous pensons pouvoir contribuer à spécifier une réponse forte et originale pour la métropole grenobloise à travers quelques unes de nos actions phares, telles que le Fablab (1), le projet CERVIN (Centre de ressources virtuelles sur l’innovation numérique) (2) et notre Living Lab Innovation & Culture que nous animons de manière événementielle lors du salon Art-Science-Technologie EXPERIMENTA (3), par exemple. De plus, à travers la plateforme Echosciences Grenoble (4), nous appellons tous les acteurs culturels, scientifiques et solidaires à rejoindre la dynamique Digital Grenoble. Car même si les programmes de partage de la culture numérique et d’ouverture sur le grand public ne sont pas centraux dans l’appel à projet, ils sont néanmoins explicitement mentionnés et pointés comme contribuant “à rendre l’environnement urbain favorable, lisible et attractif” (p.15 du dossier de présentation de la FrenchTech).

Un FabLab ouvert notamment au grand public

Un lieu où les artistes, les entrepreneurs et les curieux se rencontrent

Une solide expérience dans la mise en scène de l'innovation

Autre élément intéressant, en termes d’infrastructure, l’appel à projet précise la nécessité pour la métropole postulant à la labellisation French Tech de disposer “au moins [d’]un bâtiment-totem emblématique, lieu étendard de rassemblement de l’écosystème du territoire”. Dans la même idée, il faut aussi “des espaces d’expérimentations des usages pour les entreprises” et “des espaces de démonstration de produits / services innovants, y compris à destination des citoyens du territoire.” Sans préjuger pour l’instant de la localisation de ce bâtiment “totem”, il se pourrait que La Casemate puisse y jouer un rôle, tant par son expertise en terme de management d’un Fablab, que par ses différentes réalisations en matière de mise en scène de l’innovation (5), ou d’animations de dispositifs de tests et d’évaluation participative des technologies (Living Lab). L’enjeu collectif est bien de contribuer à un développement durable et solidaire du territoire, en créant de nouvelles opportunités, notamment en direction des jeunes en difficulté pour trouver un emploi. Les métropoles de la French Tech disposeront ainsi de “projets de formation des décrocheurs et d’inclusion numérique” - un programme en cours de construction dans l’agglomération grenobloise avec l’Ecole de la Deuxième Chance par exemple (6).

Des échanges culturels autour de la technologie

Un Living Lab déployé lors du salon EXPERIMENTA

Un écosystème actif et créatif !

Enfin, cette labellisation devrait permettre et accompagner “l’accélération de l’appropriation de technologies émergentes” et la mise en oeuvre de programmes d’accès à des compétences numériques, définis comme “associant étudiants de profils complémentaires (ingénieurs commerciaux, designers, informaticiens, etc. ), entrepreneurs et acteurs de l’innovation pour travailler sur des projets concrets d’innovation ou de création de produits, en mobilisant des méthodologies de design thinking, making, prototypage rapide, etc.” Une méthodologie qui commence à se diffuser sur Grenoble, jusque dans le monde des musées, puisque c’est très exactement celle que nous avons mise en oeuvre en novembre dernier, au Musée Dauphinois, dans le cadre de Muséomix Rhône-Alpes (7) [ndlr : ou lors de nos "parcours innovation"] !

Digital Grenoble dispose donc de nombreux atouts pour faire partie de “l’équipe de France French Tech”. Le dossier final sera déposé au ministère en juin par la Métro. Réponse après l’été. A suivre !

Séance de light-painting pendant le Parcours innovation

>> Notes :

  1. A ce sujet, lire notamment "Faites-le vous-même au Fab Lab de la Casemate !" ou encore "Quand de jeunes designers s’approprient le FabLab"
  2. A ce sujet, lire "Projet CERVIN : vers un cyber-musée de l’informatique" ou encore "Hacké, détourné, remixé : le Minitel a encore la cote"
  3. A ce sujet, lire notamment "Experimenta 2013 : du salon au Living Lab Arts Sciences Technologies"
  4. A ce sujet, lire notre "A propos" ainsi que "Echosciences mixe culture scientifique et culture numérique"
  5. Par exemple, l'équipe de La Casemate s'occupe de la scénographie du Forum 4i depuis 6 ans. A ce sujet, lire notamment "Forum 4i : vitrine de l’innovation en Rhône-Alpes"
  6. Lire notamment "Du neuf pour l’Ecole de la deuxième chance"
  7. Lire à ce sujet notre compte-rendu des meilleurs moments de Museomix 2013 au Musée Dauphinois

>> Illustrations : Photec / Inovallée, La French Tech, La Casemate