MakerFaireGrenoble : Anatoscope

Publié par Mathilde Chasseriaud, le 19 mars 2017   830

Xl dsc00165

Jeune startup grenobloise créée en Août 2015 et issue de la recherche, Anatoscope fait le pont entre l’imagerie médicale et la CAO (conception assistée par ordinateur).
L'objectif d'Anatoscope est simple : produire des équipements sportifs et des dispositifs médicaux adaptés au corps des clients et des patients, les rendre personnalisés.

Pour expliquer leur situation entre les praticiens et les patients dans le cas des dispositifs médicaux, le responsable du stand utilise une métaphore : "Pour déterminer si un bâtiment est bien conçu, il faut le plan de l'architecte, des photos ne suffisent pas à dire qu'un mur est bien bâti et les charpentes résistantes. Un architecte saura le déterminer à partir de photos mais cela restera empirique. Nous, ce que l'on propose, c'est à partir de ces photos de reformer le plan de l'architecte."

Anatoscope permet donc, à partir des clichés d'imagerie des patients (IRM) de mettre au point un modèle en 3D (muscles et squelette) de la personne et ainsi d'adapter le dispositif médical en fonction de l'anatomie de la personne. Par exemple, dans le cas d'un patient allant voir un fabricant pour une prothèse pour soulager son arthrose au genou, Anatoscope prend le plan de la genouillère et l'adapte à l'anatomie du patient une fois son "double numérique" réalisé. Une fois la modélisation informatique personnalisée du dispositif produite, elle est renvoyée au fabricant, qui peut produire la prothèse en 3D.

Anatoscope travaille notamment avec un fabricant de prothèses, une boîtes d'imagerie (Eos Imaging), ainsi qu'avec l'industrie dentaire, dont la demande est grande en matière de modélisation 3D personnalisée.

Exemple de dispositifs médicaux modélisés par la startup Anatoscope (Crédits : Mathilde Chasseriaud)



Exemples d'équipements sportifs modélisés par la startup Anatoscope (Crédits : Mathilde Chasseriaud)

Du même auteur