Participez au Living Lab du salon arts-sciences EXPERIMENTA

Publié par Raphaël Besson, le 2 septembre 2015   2.4k

Xl xta2013

En charge de la conception et de l’animation du Living Lab Casemate pendant le salon Experimenta, Raphaël Besson nous décrit le contenu de ce "laboratoire vivant" qui se tiendra du 8 au 10 octobre 2015 dans la Maison MINATEC de Grenoble. 

Le salon Experimenta et le dispositif Living Lab Casemate

Pour se troisième année consécutive, la Casemate invite le public du salon EXPERIMENTA à participer à sa démarche Living Lab (1). Ce "laboratoire vivant" qui se tiendra du jeudi 8 au samedi 10 octobre dans la Maison MINATEC, permettra aux visiteurs de tester, d’évaluer et d’imaginer des innovations arts-sciences. Avec en ligne de mire l’objectif suivant : faire du living lab un outil de capacitation citoyenne, en incitant le public à débattre, expérimenter et créer les innovations qui feront le monde de demain. Le Living Lab constitue en cela un nouvel outil de médiation scientifique, un instrument de dialogue et de co-production entre la science et la société, entre les savoirs experts et les connaissances profanes.

Les parcours du Living Lab Casemate

Plus concrètement, le Living Lab Casemate s’organisera autour des trois parcours suivants : le parcours Expression libre, le parcours Evaluation (inscription obligatoire) et le parcours Créativité (inscription obligatoire).

Le parcours Expression libre permettra au public (préalablement muni d’un Pass Living Lab), de donner son point de vue sur l’ensemble des prototypes exposés. Les modes d’expression seront libres (écriture, dessin, collages …) et l’évaluation portera sur quelques questions ouvertes. Ce parcours fonctionnera pendant toute la durée du salon (du jeudi 8 au samedi 10 octobre) et sa durée dépendra de l’envie et du temps que les visiteurs auront à consacrer à l’expérience. A la fin de leur parcours, les visiteurs déposeront leur Pass Living Lab dans une urne prévue à cet effet.

Le parcours Evaluation se tiendra les jeudi 8 et vendredi 9 octobre. Munis de tablettes numériques, les participants évalueront et débattront de la portée sociale, culturelle ou environnementale de certains prototypes. Les artistes et les scientifiques s’inspireront des retours des testeurs pour enrichir leurs travaux. Le parcours durera deux heures et sera organisé autour des thématiques suivantes :

  • Le jeu (de 9h à 11h) avec les projets Pulsation (prototype d’interface de contrôle rythmique inspiré du jeu « Guitar Hero ») et Viridis, La ferme à spiruline (jeu mêlant aventure, survie et gestion communautaire d’une exploitation réelle de spiruline).

Viridis, La ferme à spiruline

  • La matière augmentée (de 11h à 13h) avec les dispositifs onNote (système de performance musicale qui utilise des partitions imprimées comme instrument de musique) et Plastic Vision (technologie de capteurs d’images en électronique organique transformant le plastique en surface capable de voir).
  • Les nouvelles images (de 14h à 16h) : Augmenta (technologie analysant le mouvement et le déplacement de personnes ou d’objets dans l’espace public ou sur une scène) et l’installation immersive Grotte Chauvet – Pont d’Arc.

Grotte Chauvet – Pont d’Arc, l’expérience immersive

  • La transmission des savoirs (de 16h à 18h) avec les prototypes L.I.R livre in room (projet scénique aux frontières de la littérature et des arts visuels,) et Sequenced (premier film d’animation interactif sur 360° pour casques de réalités virtuels et appareils mobiles)

NB. Le nombre de places au parcours Evaluation étant limité, merci de s’inscrire avant le 8 octobre en téléphonant  à la Casemate au 04 76 44 88 80.

Le parcours Créativité aura lieu les jeudi 8 et vendredi 9 octobre. En s’inspirant des prototypes présentés à EXPERIMENTA les visiteurs seront invités pendant une journée entière à imaginer des scénarios prospectifs autour de deux thématiques : l’affichage en ville et la transmission des savoirs. Lors de ces ateliers de co-créativité, des experts, des médiateurs et des dessinateurs seront présents pour aider les participants à retranscrire leurs idées.

  • L’affichage en ville, le jeudi 8 octobre. Les villes sont peuplées de panneaux d’affichage, d’encarts publicitaires et d’écrans numériques. Or leur esthétique, mais surtout les données et les informations qu’ils diffusent, correspondent rarement aux besoins et aux désirs des habitants. C’est tout le paradoxe que pointent les mouvements anti-pub, qui ont trouvé à Grenoble un écho tout particulier. Grenoble est en effet devenue la première agglomération européenne à devenir une ville sans publicité. On comprend ici tout l’enjeu de l’atelier de co-créativité du Living Lab qui cherchera à réinventer les modes d’affichage urbain. Quels informations diffuser ? Quel design ? Quel contrôle de la part des citadins ? Comment faire des habitants des producteurs de contenu ? etc.

nAutrelieu, système d’information locale en réalité augmentée affichée sur des panneaux transparents et pivotants (lauréat de l’appel à projet Mobilier Urbain Intelligent)

  • La transmission des savoirs, le vendredi 9 octobre. Les participants de cet atelier devront faire preuve de créativité pour imaginer de nouveaux outils de transmission et de médiation des connaissances. Les prototypes présentés à Experimenta constitueront de ce point de vue des sources d’inspiration essentiels.

NB. Le nombre de places étant là aussi limité, merci de vous inscrire avant le 8 octobre en téléphonant  à la Casemate au 04 76 44 88 80.

La conférence de restitution des résultats du Living Lab.

Quelle(s) place(s) pour les citoyens dans la co-construction des innovations ?

Le samedi 10 octobre, une séance plénière de restitution des résultats du Living Lab sera organisée dans l’amphithéâtre de la Maison MINATEC de 15h à 17h. Les visiteurs ayant participé à l’expérience, les artistes, les chercheurs et les entrepreneurs à l’origine des installations seront rassemblés pour échanger. Ils seront également accompagnés d’experts qui mettront ces résultats en perspective par rapport à une réflexion plus globale sur la place des citoyens dans la co-construction des innovations. Les débats permettront de mieux comprendre les relations entre science et société, mais aussi les enjeux, les conditions et les limites des démarches collectives de construction des savoirs.

Restitution des résultats du Living Lab (Experimenta 2013)

>> Notes :

  1. Phénomène initié à la fin des années 1990 au MIT Media Lab, puis développé en Europe, les Living Labs (ou laboratoires vivants) se définissent comme des « environnements ouverts d’innovation en grandeur réelle, où les utilisateurs participent à la création des nouveaux services, produits et infrastructures sociétales » (Union européenne, 2009).