Portraits de makers - Félix et Audrey

Publié par La Casemate, le 11 mars 2017   1.1k

Xl 12102280105 2dec0fb76e k

Série de portraits des makers qui tiendront un stand lors de la Maker Faire Grenoble 2017. Venez les rencontrer, les samedi 18 et dimanche 19 mars, de 10h à 19h à Alpes Congrès.

Félix et son imprimante 3D Chameleon

Qui es-tu et que fabriques-tu ?

Je m’appelle Félix Balmonet, j’ai 16 ans et suis en seconde générale à Belley dans l’Ain. Je voudrais m’orienter vers un bac S option science de l’ingénieur.

Je m’intéresse à la programmation embarquée, au DIY et par dessus tout à l’impression 3D. En 2014, j’ai acheté une Ultimaker Original en kit (ces grosses imprimantes en bois qu’il y a souvent dans les Fablabs). J’ai donc pu commencer à imprimer les idées que j’avais; c’est ainsi que j’ai pu réaliser pièce par pièce le premier prototype de la machine que je présente.

Dis-nous en plus sur cette machine que tu as fabriquée...

C’est une imprimante 3D télescopique que j’ai développée depuis environ 2 ans.

J’ai inventé un système de vis télescopique qui permet que l’imprimante, quand elle n’imprime pas, occupe un volume très faible : elle ressemble à une imprimante de bureau alors que toutes les autres imprimantes existantes sont bien plus encombrantes.

Cette vis télescopique est l’élément novateur de mon projet. Je l’ai faite usiner en acier grâce à une subvention du Lions Club de ma ville (une idée de mon professeur de technologie de 3e). Aujourd’hui je suis à la recherche de financement pour développer encore mon idée.


Audrey et les secrets de la machine à coudre

Qui es-tu ?

Je m’appelle Audrey et j’ai 29 ans. J’ai fait des études scientifiques mais j’ai toujours été passionnée par les travaux manuels. Je trouve que faire soi-même c’est relaxant, parce que la concentration sur une tâche qui exige calme et précision favorise la paix de l’esprit. C’est aussi gratifiant, parce qu’à la fin, on a quelque chose de concret entre les mains et on peut être fier de l’avoir réalisé.

Et enfin, c’est aussi le moyen de devenir plus autonome et débrouillard et de consommer différemment en créant et en réparant plutôt qu’en achetant. C’est aussi pour ces raisons que je me suis réorientée professionnellement récemment. Travailler derrière un bureau ne me convenait plus, j’avais envie de revenir à des choses plus simples et d’avoir plus de contacts humains !

Qu’est-ce que tu présentes à la Maker Faire ?

Dans le domaine des travaux manuels, là où je m’épanouis le plus c’est dans les travaux d’aiguilles : couture et tricot. Je vous propose donc une initiation à la machine à coudre ! C’est gros, il y a pleins de boutons et ça fait beaucoup de bruit, donc j’imagine très bien que ça puisse faire peur, mais c’est en réalité une machine vraiment accessible à tous, même aux enfants !

J’ai donc récupéré pleins de tissus d’occasions (fin de stock, rideaux, draps, chutes…) pour vous permettre de tester la machine ! Il y aura également possibilité de réaliser une petite pochette pour vous montrer qu’en quelques minutes, il est déjà possible de réaliser quelque chose et de faire du « neuf » avec du « vieux » !

Quel est ton plus beau projet ? Celui dont tu es la plus fière ?

Je suis souvent très contente des ouvrages que je réalise ! Quand on a passé autant de temps sur quelque chose, ça fait toujours extrêmement plaisir quand on nous félicite sur notre nouveau pull, robe ou bonnet… Encore plus quand la personne écarquille les yeux quand on lui précise: « Merci! C’est moi qui l’ai fait !« .

Ce qui me plaît beaucoup aussi, c’est l’échange et le partage des savoirs ! Alors je suis toujours très fière quand j’ai appris à coudre ou à tricoter à un ami et qu’il me parle de ses nouveaux ouvrages !

Je pense que c’est pour toutes ces raisons que j’ai voulu me lancer dans la grande aventure de la création d’entreprise et que je suis aujourd’hui en train de monter un projet de café restaurant avec un espace atelier pour rendre accessible à tous tous ces outils et ces machines et partager ma passion du fait main !


>> Pour en savoir plus : découvez les autres articles de la Grenoble Maker Faire de 2017 dans notre dossier

>> Photo : The Preiser Project, Flickr, licence cc