Pousser les portes de la narration transmédia

Publié par Labo des histoires Auvergne-Rhône-Alpes, le 22 octobre 2018   290

Xl james couv

La semaine dernière au collège les Mattons à Vizille, deux classes de troisième ont débuté une série d’ateliers d’écriture pour le moins originale. Durant une journée entière, chaque classe a pu en effet rencontrer Matthieu Epp, conteur professionnel invité par le Centre des Arts du Récit en Isère, ainsi que Laureline Denis-Venuat, scénariste de jeu vidéo et intervenante du Labo des histoires Auvergne-Rhône-Alpes. 

Sous leur tutelle, les collégiens ont pu commencer à imaginer le cadre et les protagonistes d’un jeu narratif de science-fiction, qui sera réalisé par Mathieu Epp à l’issue des six jours que les deux classes passeront sur le projet. Une découverte d’une autre forme de narration qui est donc un parfait départ pour la saison 2 de Raconte-moi le futur !

Ces ateliers se déroulent à l’occasion de la venue de Matthieu Epp dans le cadre de la programmation des Arts du Récit, qui est à l’initiative du projet. 

Passionné par le jeu vidéo depuis de longues années en parallèle de son activité de conteur, Matthieu Epp veut désormais franchir le fossé qui sépare l’art vidéoludique des arts du spectacle. Une volonté qui s’est traduite dans un projet ambitieux, monté avec sa compagnie Rebonds d’histoires et l’auteur Léo Henry : Il y a des portes

Les épisodes de ce feuilleton de science-fiction transmédia collaboratif sont conçus lors d’ateliers donnant naissance à des productions écrites, des jeux vidéo, des spectacles ou encore des podcasts, qui viennent chacun étoffer un peu plus l’univers de la série. Les collégiens de Vizille viendront donc apporter leur pierre avec le jeu narratif qui sera le produit des ateliers entamés en octobre.

Du côté du Labo des histoires, Laureline Denis-Venuat fait bénéficier les élèves de son expérience en tant que scénariste au sein du jeune studio lyonnais Redlock, qui développe actuellement le jeu Shattered – Tale of the Forgotten King. Avec patience et pédagogie, elle conseille et guide les collégiens dans la création de leurs personnages et de leurs environnements, tout en leur démontrant que, oui, la narration et donc l’écriture sont bien des composantes essentielles du jeu vidéo.

Assistés par ces deux intervenants de qualité, les apprentis scénaristes avancent vite et avec enthousiasme : en une journée d’atelier chacune, les deux classes ont déjà imaginé une multitude d’environnements imaginaires et de personnages, puis voté en commun pour choisir leurs favoris, qui seront utilisés dans le jeu.

Cette étape passée, il s’agira lors des prochains ateliers en février et mars d’écrire et de raconter les aventures de ces explorateurs. Les collégiens enregistreront ensuite des scènes audio qui seront utilisées dans le jeu final, et grâce auxquelles le joueur pourra comprendre ce qui s’est déroulé sur l’île. Ils sont également invités à développer d’autres formes de contribution au récit avec leurs professeurs de français, maths et arts plastiques, qui se sont montrés aussi enthousiastes que leurs élèves.

La conclusion du projet se fera courant mai, lors de la venue de Matthieu Epp à Pont-de-Claix pour présenter sa conférence-spectacle À quoi tu joues, à laquelle les élèves auront l’occasion d’assister. Ces derniers auront également la possibilité de réfléchir à une manière de faire découvrir leur travail durant les ateliers à leurs familles et professeurs. D’ici là, ils ont de quoi faire travailler leur imagination !


L’univers Il y a des portes
L’histoire commence à notre époque, lorsque de mystérieuses portes se mettent à apparaître dans des endroits dissimulés. Les rares personnes qui les découvrent et osent les franchir se retrouvent transportées sur d’étranges îles désertes, sur lesquelles le temps passe plus vite que dans le monde réel. Que ce soit par crainte de passer pour fou ou par volonté de conserver leur découverte pour eux-mêmes, ces explorateurs gardent ces portes secrètes. À quoi ressemblent ces îles, qui sont les personnes qui les explorent, et quelle est leur histoire ? Autant de questions auxquelles les participants aux ateliers doivent répondre pour imaginer leur propre épisode dans cet univers. Des possibilités infinies donc, mais également un ensemble de contraintes à respecter… Un très bon exercice pour les jeunes Vizillois !


Capture d'écran tirée d'un jeu réalisé après de précédents ateliers de Matthieu Epp, et qui pourrait servir de modèle pour le jeu des collégiens de Vizille

Ces ateliers d’écriture sont menés dans le cadre de la deuxième saison Raconte-moi le Futur proposée par le Labo des histoires Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec Grenoble-Alpes-Métropole. Raconte-moi le Futur regroupe une programmation d’ateliers valorisant la rencontre entre arts et sciences, dans toute la métropole grenobloise.


Pour s'inscrire ou se renseigner sur les prochains ateliers Raconte-moi le futur, c'est ici.

Retrouvez toute l’actualité du Labo des histoires  sur son site, mais aussi sur Facebook, Twitter et Instagram.

Image de couverture : capture tirée du jeu À la poursuite de James, réalisé pendant un atelier Il y a des portes et disponible en téléchargement libre sur itch.io.