Prevento : un jeu de société grand public sensibilisant sur les risques naturels

Publié par Sylvain Dumont, le 25 mars 2016   3k

Xl dsc00108

Aujourd’hui en France, l’offre principale en information préventive sur les risques naturels à destination directe des citoyens prend essentiellement deux formes; le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) ou l’Information Acquéreurs Locataires (IAL). Le premier, s’il a été crée par une commune n’est très souvent pas adapté à tous les publics (notamment les plus jeunes).

"Selon une étude Ifop de 2010, près de 50 % des personnes interrogées se sentent suffisamment informées et environ la moitié ne prennent aucune mesure pour se protéger des risques éventuels, pointe Alain Chabrolle, vice-président délégué à la santé et à l'Environnement de la région Rhône-Alpes, les consultations s'avèrent très souvent peu efficaces, standardisées et ont peu d'impacts sur la population".

Alors que les phénomènes frappent sans distinction, il est important de créer des outils simples, intégrant toutes les tranches de la population et fonctionnant de manière ludique afin de faciliter l’intégration des informations qu’ils contiennent et surtout les bons réflexes.

Jouer n'est-elle pas une des meilleurs façons d'apprendre ?

L’objectif de notre projet

Développer ou renforcer une culture des risques naturels afin de transformer les comportements et rendre les citoyens acteurs et responsables de leur propre sécurité dans ce domaine.

Pour cela nous sommes en train de créer un ensemble d’outils de communication ludo-pédagogiques adaptés aux différents publics.

Notre premier outil : le jeu de société « Prevento »

Il s’agit d’un jeu de plateau dont la progression s’effectue en lançant des dés et en répondant à des questions.

Le jeu traite de 7 phénomènes naturels :

  • inondations terrestres
  • séismes
  • volcans
  • tsunamis
  • cyclones
  • avalanches
  • mouvements de terrain

Les questions pour chacun de ces phénomènes portent sur 4 thématiques :

  • connaissance des phénomènes (ex: Quelle est la principale cause des séismes ?)
  • les moyens de prévention et de protection existants (ex: Comment s'appelle le détecteur de victimes d'avalanche ?)
  • des éléments de culture générale (ex : Les volcans de la Chaine des Puys en France sont-ils : éteints, endormis ou en activité ?)
  • les bons comportements à acquérir (ex: Que doit-on faire si l'on est ensevelit sous une avalanche ?)

Le but du jeu est de sensibiliser le plus grand nombre de personnes en répondant aux questions. Chaque bonne réponse permet de capitaliser des jetons (symbolisant les personnes sensibilisées).

Les joueurs ont la possibilité de distribuer aux autres joueurs des cartes pièges, freinant ainsi leur progression et rendant le jeu plus interactif.

Ces cartes font référence au personnage qu’ils peuvent incarner (quatre employés de l’Organisation Nationale de Lutte contre les Risques Naturels (ONLRN = agence fictive) qui ont la réputation d’être de sacrés tricheurs : une spécialiste des rumeurs et intox, une spécialiste de la préparation de mixtures douteuses, un spécialiste du sabotage en tout genre et un spécialiste des blagues idiotes).

Il existe deux niveaux de difficulté pour ce jeu. Un niveau moyen pour lequel on retirera les cartes concernant la thématique Prévention/Protection et un niveau difficile, ou l’on jouera avec l’ensemble des cartes.

Dans la mesure où le jeu mobilise des connaissances spécifiques sur un sujet, une part de chance a été intégrée. Le joueur a le choix entre 3 réponses. De plus, il peut piocher au fil de la partie des cartes lui permettant d’optimiser ses chances de bonnes réponses et lui faire acquérir plus de jetons.

Une partie se déroule entre 30 et 60 min selon si l'on joue à 2 ou 4 joueurs et concerne tous les publics à partir de 15 ans.

Nos besoins

  • Organiser des phases de tests avec les différentes tranches de populations ciblées (ados/lycéens, étudiants, adultes) / recherche de classes tests, de groupes de testeurs étudiants et adultes.
  • Identifier des partenaires pour développer le jeu (en termes de graphisme, pour la production en série et la diffusion)
  • Travailler en étroite collaboration avec des organismes traitant de la prévention des risques afin de bénéficier de leur expertise afin d'améliorer le jeu .

Pour visionner nos autres outils en cours de réalisation, consultez ce site internet.

Contacts: Sylvain Dumont, Nathalie Caudard