Communauté

Humagora

Prises de parole

Publié par UMR Litt&Arts, le 3 janvier 2022   370

Date limite d’envoi : 15 février 2022

Les doctorant·es de l'UMR Litt&Arts vous invitent à participer à leurs prochaines Journées doctorales, organisées les 13 et 14 avril 2022, et articulées autour de la prise de parole sous différents aspects dans différents domaines.

Depuis quelques années se manifeste un intérêt nouveau pour la prise de parole. C’est ce dont témoignent par exemple l’intitulé pouvoirs de la parole du programme de spécialité “Humanités, Littérature et Philosophie” de la classe de Première générale, la floraison des concours d’éloquence ou encore la nomination aux César du documentaire À voix haute, la force de la parole de Stéphane de Freitas et Ladj Ly. Les formes et les enjeux de la parole dans la recherche et la création ne cessent d’interroger, comme le soulignent les différents séminaires et colloques internationaux organisés ces quatre dernières années. Prochainement, les présidentielles d’avril 2022 mettront immanquablement sur le devant de la scène la question de la prise de parole.

Définitions

Le terme de parole désigne en général la faculté d’exprimer sa pensée par le langage articulé. Depuis la fin du XIIe siècle, il qualifie également l’enseignement, particulièrement la manifestation de la pensée ou de la volonté de Dieu, telle qu’elle est rapportée par l’Écriture sainte. On parle alors de la Parole de Dieu, et on dit que les prédicateurs prêchent la bonne parole. À partir du XVIIe siècle apparaissent d’autres acceptions plus spécialisées. Elles mettent l’accent d’une part, sur la rhétorique et, d’autre part, sur le droit de parler. Ces deux sens portent en eux l’idée que la parole représente une modalité que l’individu saisit : chacun est susceptible de prendre la parole, et souvent, il peut le faire car on la lui donne. À la fois un don et une prise, la parole est donc un instrument qui doit être protégé, mais aussi régulé en raison de son aspect polémique. Cet acte de s’en emparer ou simplement de la saisir implique déjà une réflexion sur l’engagement du corps et de l’esprit qu’il induit. Force est de constater que la parole ne sert pas uniquement à véhiculer des informations : elle est une arme. La parole est donc étroitement liée à la notion de pouvoir. La parole détient des pouvoirs bénéfiques (en utilisant ce “sport de combat”, un·e avocat·e défend son·sa client·e) voire thérapeutiques (grâce à elle, une personne est capable de consoler ou d’aider son interlocuteur·rice, comme en psychanalyse). À l’inverse, la parole peut également représenter un outil de séduction redoutable, au service de la manipulation et de la tromperie (politique, marketing…).

Axes thématiques

  • Paroles dans le processus de création
  • La parole et le corps
  • Paroles politiques
  • La parole médiatique
  • Les limites et les modalités de la parole
  • Paroles dans la recherche

Format des contributions

La question de la parole est complexe et mêle des disciplines variées : la Psychologie, l’Histoire, la Sociologie, la Philosophie, la Littérature, les Arts du Spectacle, la Politique, le Droit, l’Histoire de l’Art, les Sciences du Langage, la Musicologie, etc. C’est pourquoi, les doctorant·es de Litt&Arts sont les bienvenu·es, mais également les doctorant·es et jeunes chercheur·euses (post-doctorant·es et ATER) de tout autre laboratoire et de toute discipline. Ces Journées Doctorales seront composées de communications et de tables rondes. Par conséquent, nous accueillons des communications traditionnelles de 20 minutes, mais nous acceptons également des formats moins conventionnels (performances, projections, ateliers, expositions…).

Modalités de soumission

Les propositions d’intervention ne devront pas excéder 300 mots et devront être accompagnées d’une courte biographie (maximum 10 lignes). Elles sont à envoyer au comité d’organisation avant le 15 février 2022.