60's : le mutualisme

Publié par Mathilde Chasseriaud, le 6 janvier 2017   6.1k

Ne vous y trompez pas : le mutualisme n’est pas un terme pour désigner un quelconque procédé administratif ou une mutuelle de professionnel. Le mutualisme est une interaction entre deux organismes ou plus (qui peuvent être des animaux, des végétaux ou encore des micro-organismes comme des bactéries). Mais attention, pour que cette interaction soit bien “mutuelle”, il faut qu’il y ait un bénéfice réciproque pour les deux espèces impliquées. Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas du mutualisme mais par exemple du parasitisme où l’une des deux espèces prend avantage de l’interaction au détriment de l’autre.

Le mutualisme, c’est par exemple une abeille butinant une fleur. L’abeille récolte le pollen de la fleur, qui lui servira pour se nourrir. Pour la plante, cela lui offre la possibilité de se reproduire. Lorsque l’abeille ira butiner une autre fleur, elle laissera tomber certains grains de pollen, ce qui sera peut-être à l’origine de la fécondation d’un ovule se trouvant dans cette autre fleur.

L’abeille se nourrit et permet à la fleur de se reproduire : le bénéfice est bien mutuel, c’est du mutualisme.

Visuel principal : le mutualisme (Futura Science)