60's : les différents types de mémoire

Publié par Mathilde Chasseriaud, le 19 janvier 2017   2.2k

Xl rechercherdanssamemoire

60's rédigées par Mathilde Chasseriaud, lues et adaptées par Océane Bartholomée


D’éléphant ou de poisson rouge, à trou ou qui flanche, on la célèbre, on la salue : parlons de la mémoire !

La mémoire déclarative repose sur un apprentissage unique et permet d’accumuler des connaissances liées à un lieu et une date précis. Elle comprend la mémoire autobiographique et sémantique.

La mémoire autobiographique stocke ainsi vos souvenirs personnels. Grâce à elle vous vous souvenez que vous vous êtes mariés aux Caraïbes en juin 1984 et que vous vous êtes cassé la jambe en ski dans les Alpes en 2013. 

La mémoire sémantique vous permet d’acquérir des connaissances générales et à comprendre le monde. Riche en vocabulaire, elle vous aide à appréhender le conflit au Moyen-Orient. 

La mémoire procédurale correspond à un apprentissage progressif qui sera difficile à oublier. Elle est votre meilleure alliée pour jouer de la guitare, lire ou faire du vélo.

La mémoire à court terme concerne des périodes inférieures à 30s. Elle retient l’information grâce à une répétition de maintien. Elle se partage entre la mémoire immédiate pour des durées de 1 à 2 s et la mémoire de travail qui stocke des informations pour quelques heures, par exemple l’endroit où vous avez attaché votre vélo avant d’aller travailler.

La mémoire à long terme a une durée illimitée, cependant sa capacité n’est pas mesurable chez l’Homme. Elle est insensible aux perturbations naturelles.


De mémoire de femme, je ne connaissais pas ces aspects avant de vous les présenter.

Visuel principal : lien