Communauté

Le Master CCST

Dessine-moi une visite ! Les étudiants du Master CCST découvrent le Muséum de Grenoble

Publié par Du Hommet Thibault, le 15 janvier 2022   1.6k

Le 18 Novembre 2021, dans le cadre de notre formation, nous avons eu la chance de pouvoir visiter le Muséum d’Histoire Naturelle de Grenoble. Mais avant de revenir sur cette visite, parlons un peu de cet illustre bâtiment.

Des collections aux plantes, en passant par Eulalie

Le Muséum de Grenoble a été fondé en 1851 sous la supervision du maire de l’époque Frédéric Taulier. L'établissement est actuellement dirigé par Rebecca Bilon depuis 2019.

Selon Madame Bilon, la grande différence entre les muséums et d'autres établissements culturels comme les centres de culture scientifique (à l'image de La Casemate par exemple) est la présence d’un patrimoine au sein des muséums, patrimoine dont ils sont responsables. Pour le cas de celui de Grenoble, ce patrimoine est assez diversifié avec environ 1,5 million de spécimens de fossiles, plantes, minéraux ou animaux avec certains spécimens locaux ayant été récoltés il y a plus de 200 ans ! Parmi ces spécimens, l'un d'entre eux est bien connu des Grenoblois : Eulalie, une éléphante d’Afrique obtenue en 1878 par le muséum que l’on peut retrouver statufiée devant l’entrée de l’exposition permanente.

De nos jours, le muséum est composé de trois bâtiments : l’Orangerie, où l’on retrouve les expositions temporaires, un bâtiment administratif et le bâtiment recevant l’exposition permanente. A ceci s’ajoute le Jardin des plantes, jardin botanique qui abrite trois serres simulant trois climats différents (tropical, aride et subtropical). Ces serres permettent de partager un savoir permettant aussi la préservation d’espèces rares.

Pour revenir à notre visite, nous avons pu assister à l’exposition temporaire “Dessine-moi… au cœur de l’illustration naturaliste”, accompagnés de Joëlle Chiche, l'une des deux commissaires de l'exposition (avec Rebecca Bilon) (1) et de Pascal Decorps responsable des publics du Muséum.

Dessine-moi... une visite

L’exposition Dessine-moi, qui s’étale sur plusieurs salles, impressionne par ses qualités esthétiques. Les arrangements de couleurs et les jeux de lumières sont soignés et posent une ambiance feutrée.  Les panneaux d’informations sont imprimés sur ce qui semble être des imitations de feuilles de papier immenses. L’idée est de rappeler la texture du papier, qui est au centre de cette exposition.

L’histoire du dessin naturaliste est passionnante. Le Muséum de Grenoble a la chance d’avoir à sa disposition un très grand nombre de dessins originaux, parfois très anciens. Ils sont présentés à la vue du visiteur sous la forme d’énormes ouvrages, ouverts comme si nous étions en train de les feuilleter. Cette fenêtre vers le passé permet de suivre l’évolution de notre rapport avec la nature, des représentations que l’on en fait.

Là où l’exposition réussit à nous plonger complètement dans la peau du naturaliste c’est grâce aux différentes installations incitant le visiteur à dessiner lui-même différents éléments du décor : un ours, une tulipe, etc. Cette idée capte l’attention des enfants mais pas seulement, puisque de nombreux adultes se prêtent également au jeu.

Un peu plus loin l’exposition met en avant le travail d’un grand naturaliste grenoblois : Philippe Danton (2), renommé pour sa Flore des îles Robinson Crusoé au large du Chili. De nombreuses espèces endémiques se trouvent sur cette île, et la connaissance que nous en avons aujourd’hui est largement issue du travail de Philippe Danton. Son œuvre de botaniste est présentée au travers d’un mélange de dessins originaux et d’effets personnels tels son chapeau, son sécateur et quelques crayons.

Si vous souhaitez vous-aussi vous mettre dans les crayons des grands naturalistes dont les travaux sont présentés là-bas, rendez-vous à cette exposition, visitable jusqu’au 20 mars 2022, n’attendez pas !

Notes :

  1. Découvrez un portrait de Joëlle Chiche, par les mêmes auteurs
  2. Ecoutez l'émission Terre à Terre intitulée "Philippe Danton, botaniste sur l'île de Robinson Crusoé" de décembre 2014 sur France Culture

Illustrations : 

Image principale et photo d'Eulalie par Milky sur Wikimedia Commons (ici et ), autres photos par les étudiants


Article rédigé par Loïs Cuilla, Mathis Ben Ali, Hugo Hayé et Thibault du Hommet dans le cadre du cours "Découvrir les métiers et les environnements professionnels" encadré par Marion Sabourdy, au sein du Master de Communication et Culture scientifiques et techniques de l'Université Grenoble Alpes.