Les Grands Moulins de Villancourt : hier, aujourd'hui, demain ...

Publié par Laurent Ageron, le 10 novembre 2015   2.3k

Xl honore daumier
Légende : Le banquier par Honoré Daumier « Le crédit court et surtout l'escompte sont rois, dans le cadre de contacts immédiats entre le banquier de la ville moyenne et ses clients, qui lui sont connus aisément, puisqu'ils sont du même monde de la petite entreprise et qu'ils sont insérés dans les mêmes rapports de sociabilité bourgeoise ». (1)
Retrouvez tous les mois un épisode relatant la vie de ceux qui ont façonné ce site emblématique de l'agglomération grenobloise. Réalisation : service des archives municipales de la ville de Pont de Claix.

Chapitre 6. Banque et négoce, les deux font l 'affaire ...

L'eau, la terre, le feu et peut-être même les airs... pas un élément ne résiste à l'avidité d'hommes d'une nouvelle race , des bâtisseurs d'empire, chez lesquels le goût du risque semble le disputer à l'appât du gain ; ils sont servis par la prise des pouvoirs locaux ( ils briguent des mandats électifs ) et par la fortune ( c'est le cas de le dire ) des banques de proximité et « de circuits courts des flux d'argent ( qui) devait faciliter le financement des entreprises. »(1) . Le moulin de Villancourt est un dé qui roule dans la partie qui se joue dans les conseils d'administration ou de surveillance des banques où siègent les industriels.

« Les industriels et les banquiers ont très bien compris l'intérêt qu'ils avaient à établir entre eux une étroite solidarité d'affaires, les uns en localisant dans la région le placement de leurs actions et obligations, les autres en accordant, après études sé­rieuses, mais toujours libéralement, les découverts qui leur étaient demandés (…). Cette solidarité d'intérêts qui s'affirme tous les jours par des actes et se justifie par d'excellents résultats, fait en somme la force de l'industrie régionale (1) ».

La fonderie de fonte et de cuivre créée par l'association de Joseph Bouchayer avec Felix Viallet va asseoir sa prospérité sur la fabrication d'obus pour la guerre de 1870 et l'invention de la houille blanche (2). Le marché des conduites forcées est investi par Bouchayer et Viallet qui en occupent au début du XXème siècle les trois quarts et c'est donc tout naturellement que le premier congrès dit « de la houille blanche » se tient à Grenoble en 1902 (3) . Felix Viallet sera maire de Grenoble, Eugène Bouchayer le rejoindra un temps au poste d'adjoint. Dans le même temps, la famille Cartier Millon passe de la fabrication artisanale des pâtes au concept innovant de pâtes aux œufs frais qui multiplie par deux la production annuelle et c'est à Aimé Bouchayer que l'un des fils rachètera la chocolaterie des Dauphins qui deviendra Cémoi. La Société hydroélectrique de Drac & Romanche, dont les travaux commencent en 1916 entre en fonction en 1921 : les Bouchayer sont à la fois actionnaires et fournisseurs de la firme, Aimé la préside tandis qu'Auguste en est l'administrateur délégué. Aimé Bouchayer se re­trouve au Conseil de la Banque du Dauphiné et de­vient le pre­mier président du conseil de surveillance de la Banque de l'Isère lors de sa création au lendemain de la guerre, par transformation de la maison Ferradou & Reiss . A la même époque, exactement, le premier numéro de «Le Fraternel des meuniers et boulangers, organe mensuel officiel des syndicats ouvriers boulangers, meuniers, grainetiers et parties similaires de France et des colonies » clame « prolétaires de tous les pays, unissez vous ! ».

  1. IN : Les mutations des banques du Sud-Est dans l’entre-deux-guerres (1919-1935) », Cahiers d’Histoire, Lyon, tome XLI, n°3, 1996, pp. 343-380.
  2. Par référence au charbon, la houille blanche désigne l'eau des torrents, utilisée pour produire l'énergie électrique particulièrement utilisée par les industries papetières.
  3. « Rassemblant des industriels, des politiques, des scientifiques et des ingénieurs, ce congrès couronne cette phase d’explosion industrielle de la région grenobloise. » Grenoble, une longue tradition de synergie entre science et industrie, C. Januel, aout 2007 in Millenaire le centre ressource de prospectives du grand Lyon