Femmes & Sciences : cherchez le bug !

Publié par Echosciences Grenoble, le 2 avril 2014   2.4k

Xl femmessciences

Les maths, la physique et l'informatique, des "trucs de mecs" ? Ce mois-ci, nous lançons la discussion autour de l’orientation des jeunes filles et de la situation des étudiantes et des femmes dans le milieu scientifique.

C’est prouvé : les filles ont de meilleurs résultats que les garçons au lycée et sont globalement plus diplômées qu’eux. On s’attendrait donc à les voir évoluer en nombre égal dans tous les domaines... Hé bien non ! Elles choisissent massivement les filières littéraires. Et celles qui ont suivi un bac scientifique s’orientent plutôt vers des études de biologie ou de santé (entre 60 et 75% des étudiants de ces domaines sont des femmes, mais on ne compte que 41% de médecins femmes en Europe… cherchez l’erreur !). Elles ne sont que 24% à se lancer dans des études d’ingénierie et de construction et 15% dans les sciences informatiques.

Tout au long des cursus scientifiques, le nombre de filles diminue à chaque niveau (licence, master, doctorat). Au final, seulement 29% d’entre elles deviendront chercheurs – privilégiant d’ailleurs le secteur public - et 11% siègeront aux plus hauts postes académiques. Pour rappel en Europe, les femmes gagnent en moyenne 16% de moins que les hommes à travail égal (et pas que dans les sciences) [Infos supplémentaires : Eurostat, INSEE, Discov’Her, UNESCO et notre sélection d’articles « femmes et sciences »].

Selon vous, comment expliquer cette situation ? Quelle est la part de responsabilité des parents, de la société, des jeunes filles elles-mêmes ou de leurs camarades masculins ? Pourquoi les lycéennes s’orientent-elles plutôt vers des cursus littéraires ou liés aux sciences de la vie ? Est-ce que ces préférences sont « naturelles » ? Comment remédier à ces disparités ? A-t-on d'ailleurs besoin de le faire ? Pourquoi ?

PARTICIPEZ A LA DISCUSSION
EN AJOUTANT UN COMMENTAIRE CI-DESSOUS !