Full 10683334566 900236c0da o

Communauté

Sat & Light

La filière Newspace : une opportunité pour les entreprises de Grenoble et de sa région

Publié par Mathieu Barthelemy, le 6 décembre 2017   200

Xl csug

A l’initiative de l'AEPI, du club entreprises de l'IUT, de la Fondation Université Grenoble Alpes et du Centre Spatial Universitaire de Grenoble (UGA/Grenoble INP) une matinée d’échanges sur les opportunités liées au Newspace, a eu lieu le lundi 4 décembre 2017 à l’Université Grenoble Alpes.

Ils étaient une soixantaine, entreprises, acteurs universitaires ou scientifiques à venir échanger sur le levier de développement inédit pour notre économie et notre territoire, qu’est le secteur spatial.

Geneviève Fioraso, (en qualité de Présidente du conseil scientifique et stratégique de l’ESPI (European Space Policy Institute) basé à Vienne, et ex Ministre de l’enseignement supérieur et de la Recherche (*)) et Mathieu Barthélemy, Directeur du Centre Spatial Universitaire de Grenoble, ont démontré que le secteur du spatial opère actuellement une profonde révolution.

Au niveau mondial, l'accès à l'espace se démocratise, de nouveaux acteurs apparaissent et les applications potentielles issues des données collectées sont toujours plus importantes dans les communications, la géolocalisation, la météorologie, la prévention des risques…

Au niveau local, avec la miniaturisation des instruments envoyés dans l’espace et le potentiel offert par le traitement des données issues du spatial, les acteurs du territoire ont une carte à jouer. En effet, les atouts de Grenoble et de sa région dans les composants, l’instrumentation et la pratique de la mise en forme des données ne sont plus à démontrer.

Les échanges entre les participants ont mis en avant le souhait d’organiser une filière afin de répondre aux besoins de financements et de démonstrations technologiques et de favoriser les échanges et collaborations.

 (*) Geneviève Fioraso a été en charge d’un rapport sur les nouveaux enjeux du secteur spatial “Open Space, l’ouverture comme réponse aux défis du secteur spatial” remis à Manuel Valls en juillet 2016