Communauté

Une Saison...

La Tour Perret transformée en phare de la qualité de l'air à Grenoble

Publié par Echosciences Grenoble, le 18 février 2022   1.2k

Découvrez une actu de "Grenoble vit l'international", la newsletter des relations internationales de la Ville de Grenoble (pour s'inscrire à la newsletter).

C’est une expérimentation lancée dans le cadre de l’année Grenoble Capitale Verte de l’Europe 2022, en ce mois de février consacré au thème de l’Air. La Tour Perret, vieille dame de près de 100 ans, et monument emblématique de Grenoble, se prépare à afficher tous les soirs pendant trois mois les couleurs de l’indice national Atmo pour informer les habitants de l’agglomération de la qualité de l’air prévue le lendemain à Grenoble.

C’était le 11 février : en direct pour la première fois, la Tour se paraît des couleurs de l’indice Atmo. Phare de l’exposition internationale de la houille blanche et du tourisme en 1925 à Grenoble, la Tour Perret devient cent ans plus tard un phare de la qualité de l’air, dans le cadre de l’année Grenoble Capitale Verte de l’Europe 2022. De « bon » à « extrêmement mauvais », l’indice Atmo est gradué en 6 qualificatifs pour décrire la qualité de l’air, auxquels correspondent 6 couleurs : bleu, vert, jaune, rouge, pourpre, magenta. Cet indice est calculé chaque jour par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, l’organisme régional de surveillance de l’air, pour l’ensemble de la région. Il définit chaque jour l’état de la qualité de l’air extérieur pour chaque commune. Il est calculé à partir des concentrations de cinq polluants à enjeux : les particules (PM10, PM2,5), l’ozone (O3), le dioxyde d’azote (NO2), et le dioxyde de soufre (SO2). Déjà diffusé au quotidien sur les sites Internet d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, de Grenoble-Alpes Métropole, de la Ville de Grenoble et sur l’application pour smartphone Air to Go, le voilà qui bénéficie d’un nouveau relais d’information de taille : la Tour Perret.

À compter du 11 février et pour une durée de 3 mois, le sommet de la Tour Perret s’illuminera chaque soir de 19h à 23h pour informer largement les Grenoblois de la qualité de l’air prévue le lendemain sur la ville. Il sera également visible sur les abris voyageurs des transports en commun. Les habitants de Grenoble et des environs pourront ainsi adapter leurs activités de plein air, leurs modes de déplacement ou de chauffage en conséquence.

Une expérimentation qui s’inscrit dans une réflexion collective sur l’affichage de la qualité de l’air dans l’espace public.

Un sondage régional BVA réalisé pour Atmo Auvergne-Rhône-Alpes en 2019 a mis en lumière les besoins d’information des habitants de la région au plus près de leur lieu de résidence.

Ainsi, l’éclairage de ce monument emblématique de Grenoble a pour objectif de faciliter l’accès et la diffusion de l’information locale. Mieux appréhender la qualité de l’air est en effet une première étape pour permettre aux habitants d’adapter leur comportement pour réduire leur contribution à la pollution et préserver leur santé.

Ce dispositif, porté par Atmo France, bénéficie du soutien technique de la Ville et de Grenoble-Alpes Métropole.