Full usdle banniere esg

Communauté

Une Saison...

La danse de la matière noire, des sorcières et des marmottes au Museum le 31 octobre

Publié par Françoise Vauquois, le 9 novembre 2018   490

Xl mosaique

Le 31 octobre, le Muséum de Grenoble accueillait une journée dédiée à la matière noire, l’un des plus grands mystères de la science d’aujourd’hui ! L’évènement existe déjà aux Etats-Unis (Dark Matter Day) depuis quelques années.  Cette matière noire est-elle inquiétante ? En tout cas sa fête coïncide avec Halloween …

Puisque le LPSC et l’ILL mènent tous deux des recherches sur la matière noire, et souvent ensemble, ils ont souhaité organiser une journée ludique et familiale autour de ce thème.

Dans l’atmosphère scientifique et poétique de la galerie du Muséum, les chercheurs ont répondu aux questions de délicieux monstres et d’exquises sorcières. Le goûter était cosmique et les bonbons noirs, forcément.

On a pu plonger dans la toile cosmique grâce au Cosmic Tour, une nouvelle animation de réalité virtuelle réalisée à l’initiative du LPSC (entre autres). Ou alors suivre le manège des particules qui tournent à la vitesse de la lumière dans le LHC et voir comment détecter certaines d’entre elles avec un détecteur sur roulettes. Un puzzle et toutes sortes d’animations complétaient le dispositif sous l’œil étonné des loutres et des marmottes.

Un concours de nouvelles sur la matière noire avait été organisé pour l’occasion, avec un premier prix spectaculaire : une sculpture en chocolat de La Caraque, à Grenoble. Les autres lauréats pourront assouvir leur amour de la science-fiction à la librairie O’Merveilles.

Cet événement était proposé dans le cadre de l’exposition « Les Mondes Inconnus» et du cycle "une saison dans les étoiles". 

Mais quid, alors, de cette fameuse matière noire ? Invisible, elle n’a jamais encore pu être détectée, et pourtant on “voit” où elle est … Elle nargue pas mal de chercheurs dans le monde entier depuis plusieurs décennies !

Ce qu’on en sait ? Qu’elle prédomine dans l’univers : 1 dose de matière ordinaire pour 5 doses de cette matière inconnue ! Et qu’elle est indispensable pour garder les étoiles dans leur galaxie, les galaxies dans leur amas de galaxies. 

Ce qu’on ignore ? Ce qu’elle est vraiment. A priori, elle se compose de particules élémentaires absolument inconnues : WIMPs ? symmetrons ? axions ? Les chercheurs font des hypothèses et sont partis à leur recherche (voir ici la chasse aux axions menée à l’ILL).

Chercher dans l’infiniment petit ce qui compose l’infiniment grand : telle est leur quête, et, sans doute, pour encore quelques temps ! 

Envie d'en savoir un peu plus ? Allez voir lamatiererenoire.fr, un webdoc auquel a contribué le LPSC qui pourra jeter un peu de lumière sur cette sombre histoire…