Événements

La recherche interdiscipinaire au coeur des projets d'innovation

24 novembre 2016 de 9H00 à 16H00
Amphithéâtre de la MSH-Alpes
Inscription obligatoire lien

L'objectif de cette journée est de montrer comment l'interdisciplinarité SHS/SPI fonctionne et produit des résultats :

  • scientifiques en termes de publications académiques,
  • transférables vers les acteurs socio-économiques,
  • réutilisables en termes de méthodes d'innovation.

La démonstration sera faite au travers de projets interdisiciplinaires menés ces dernières années sur le site grenoblois.
Le potentiel méthodologique issu de ces projets (ou d'autres) sera ensuite illustré et fera l'objet d'une discussion sur les opportunités de valorisation des méthodes d'innovation.

Le programme : PDF

9h - Introduction de la journée

9h15 - 9h45 - Approche pluridisciplinaire et prospective de la coordination

de l'énergie en ville - Projet ADEME NEXUS - Gilles DEBIZET.
Le projet de recherche Ecoquartier Nexus Energie - co-financé par l'ADEME - visait à comprendre et hiérarchiser les interactions entre acteurs de la ville et de l'énergie en croisant les regards sociologiques, technologiques et des sciences économiques, politiques et territoriales. La notion d'assemblage de noeuds socio-énergétiques, une scénarisation prospective de la transition centrée sur les types d'acteurs de l'énergie ainsi qu'une méthode de management de l'interdisciplinarité dans un projet de recherche ont été élaborés et proposés aux chercheurs et aux acteurs décisionnels.


9h45 - 10h15 - Processus d'innovation dans les réseaux de santé - Projet ANR INNOSERV - Christine VERDIER.
Le projet Innoserv a eu pour but d'aider les acteurs intermédiaires publics, privés et associatifs de l'offre de service à domicile à répondre de manière efficiente aux besoins des populations fragiles en apportant des services innovants permettant d'éviter des hospitalisations inutiles. Nous montrerons comment ce projet a été construit brique après brique de manière interdisciplinaire. Nous développerons les principales innovations proposées et la méthode interdisciplinaire permettant de mettre en oeuvre des innovations adaptées à chaque problème.

10h15 - 10h45 - Pause

10h45 - 11h15 - Développer la capacité d'absorption pour faciliter l'innovation des PME insérées dans des réseaux collaboratifs - Projet ANR ACIC - Carine DOMINGUEZ-PERY.
Le concept de capacité d'absorption (ACAP) vise à comprendre comment les organisations identifient des connaissances externes critiques, les assimilent en interne, et transforment leur organisation pour innovaer. Le projet ACIC réunit trois laboratoires de l'UGA (CERAG, G-SCOP, LIG) qui collaborent pour caractériser le concept de capacité d'absorption, modéliser et identifier les meilleures pratiques afin d'identifier des niveaux de maturité. Le transfert auprès des acteurs socio-économiques se réalise dans la co-construction d'outils de grilles de maturité et d'une méthode de modélisation des activités et des connaissances. A terme, ces outils ont vocation à être directement utilisables par les acteurs socio-économiques.

11h15 - 11h45 - Le Sciences et Technologies au service des personnes handicapées pour la pratique musicale instrumentale - Guillaume THOMANN.
La présentation montrera l'importance de la mise en relation de compétences complémentaires pour la réalisation d'interfaces ergonomiques de matériels pour la pratique musicale. Nous montrerons l'importance de la participation des acteurs socio-économiques dans le modèle de développement des produits et dans le transfert des innovations technologiques. Un modèle de conception montera les implications essentielles des professionnels du milieu paramédical et du milieu musical pour mener à bien cette recherche scientifique.


12H15 - 13H15 - Buffet


13h15 - 13h45 -
Analyse des facteurs explicatifs des résultats des contrats de valorisation et de transfert ds universités - Projet ANR COCON - Georges WEIL.
Le projet ANR COCON étudie une COhorte de CONtrats comme "corpus" d'objets de valorisation des résultats de la recherche (accords, contrats, sévices) issus de l'expérience des universités de Grenoble et de Strasbourg. L'étude des contrats a été conduite sous l'angle interdisciplinaire des Sciences de Gestion, de l'Economie et des Sciences Juridiques. Une typologie des contrats, une analyse de leurs clauses juridiques spécifiques et une étude des perceptions de la valorisation par les chercheurs permettent de contextualiser les premiers résultats d'analyse. Ces résultats procurent des indicateurs pour comprendre les stratégies de valorisation des acteurs de la recherche et d'appréhender les facteurs de réussite ou d'échec ainsi que leur impact socioéconomique.

13h45 - 14h15 - Lampes solaires, kit, batteries : les nouveaux marchés de l'accès à l'énergie en Afrique - Céline CHOLEZ, Rhosnie FRANCIUS, Pascale TROMPETTE, Camille JOURDAIN.
Les filières d'accès à l'énergie basées sur des petits systèmes autonomes en Afrique ont été peu étudiées, alors même qu'elles sont aujourd'hui au coeur de marchés en plein développement, notamment à partir des technologies solaires. Cette recherche s'intéresse à la fois aux solutions locales "traditionnelles" bricolées (batteries de voiture) et à l'émergence de nouveaux produits de substitution basés sur des innovations BOP ou des produits low cost (lampes solaires, kits, batteries). La réflexion interdisciplinaire - sociologie, économie, ingéniérie d'éco-conception - rend compte des propriétés combinées de ces filières à travers plusieurs dimensions interdépendantes : réseaux socio-économiques, cadrage politique, ancrage dans les économies populaires et systèmes produits-services durables.

14h15 - 14h30 - Discussions et échanges

14h30 - 15h00 - Consentement à payer pour des produits innovants : une étude expérimentale - Daniel LLERENA.
Les équipes de recherches impliquées dans les projets d'INNOVACS sont souvent amenées à utiliser des méthodologies éprouvées dans une approche de production de nouvelles connaissances scientifiques. Mais on peut également constater que certaines de ces méthodologies peuvent être redéployées (pour ne pas dire "valorisées") aux bénéfices des acteurs socio-économiques de l'innovation. Cette intervention a pour objectif de présenter une expérience d'une valorisation qui a été réalisé au sein de la FR INNOVACS avec la méthodologie de l'économie expérimentale en réponse à une sollicitation d'une jeune start-up. Plus précisément, il s'agissait de déterminer et de confirmer une stratégie prix pour un produit innovant dans le domaine des équipements ménagers, associant à la fois une dimension traditionnelle d'usage et une dimension sociale des comportements de consommation. Au-delà des résultats pour ce cas d'étude, les principaux éléments du processus de valorisation de méthode SHS en innovation seront abordés.

15h00 - 15h30 - Instiller l'innovation dans des écosystèmes socio-techniques : la méthode ADInnov - Agnès FRONT.
La méthode ADInnov est une méthode intentionnelle permettant de supporter l'analyse, le diagnostic et l'innovation dans les écosystèmes socio-techniques. Issue de la méthode empirique suivie dans le projet INNOSERV, elle a pour but d'analyser un écosystèmesocio-technique, de diagnostiquer les points de blocage dans cet écosystème et de proposer des innovatons organisationnelles et techniques permettant de réduire ces points de blocage. La méthode ADInnov a pour but d'instiller une culture de l'innovation au coeur d'un écosystème caractérisé par une grande diversité d'acteurs aux objectifs différents pour lesquels une innovation de rupture n'est pas toujours possible. Pour ce faire, elle est basée sur différentes techniques collaboratives, participatives et ludiques centrées utilisateurs telles que des serious games ou du storyboarding.

15h30 - 16h - Discussion : Quelles perspectives de valorisation de nos méthodes vers les acteurs ?

Inscription obligatoire lien

Xl visu 24112016 ess
Lieu :
MSH Alpes
1221 Avenue Centrale, 38400 Saint-Martin-d'Hères, France