Événements

Machines utopiques : laboratoire de création et résidence de production

Avant d’envahir notre quotidien, les machines ont d’abord habité nos pensées, à l’image des engins volants de Jules Vernes ou des machines célibataires de Duchamp. Peut-on considérer pour autant que les machines aient une âme (celle de leur auteur) et qu’elles nous construisent autant que nous les construisons ?

Suivant une approche spéculative, un groupe de jeunes artistes et étudiants de la création ont répondu à un appel à projet avec l'objectif d’inventer des machines utopiques, qui amplifient, extrapolent ou révèlent les liens physiques et émotionnels que nous entretenons (ou que nous pourrions entretenir dans le futur) avec des machines. Ces machines de demain pourront être sophistiquées ou low-tech, intégrées dans la vie de tous les jours ou purs objets de désir. Dans tous les cas, leur portée symbolique sera notoire et explicite lors de leur fonctionnement. Elles feront l’objet d’une réalisation à l’échelle 1.0, si possible fonctionnelle, ou seront le cas échéant accompagnées par des prototypes fonctionnels en maquette. Le développement des projets retenus se déroule en deux temps :

Laboratoire de création

du 28 avril au 5 mai à la Gaîté Lyrique

Conception et prototypage des projets, réflexion collective sur nos rapports aux machines en lien avec des invités extérieurs dans une approche transdisciplinaire.

Les participants travaillent de façon autonome dans un espace « privé », avec l’encadrement de professionnels de la création. Ils assistent aux conférences publiques ; des temps d’échanges privilégiés avec les conférenciers leur sont réservés afin d’enrichir leurs projets sur le plan des processus de coévolution entre l’homme et la machine. En amont de cet événement, un travail de documentation et de recherche important est effectué par les organisateurs de l’événement afin d’offrir aux artistes résidents des ressources bibliographiques, une base d’articles et de liens vidéos portant sur les questions de société abordées par leur projet.

le 5 mai : restitution du laboratoire de création devant un jury.Les participants présentent publiquement des dessins, textes, plans, croquis, voire maquettes et vidéos permettant de décrire à la fois l’esthétique, le comportement et le fonctionnement des machines utopique de leur invention. Un jury se réunira pour sélectionner des projets lauréats qui seront invités en résidence de production au Bel Ordinaire -espace d’art contemporain- et au Mips-Lab -fablab- de l’agglomération de Pau, en juin 2017.

Résidence de production

du 2 au 30 juin au Bel Ordinaire

Les résidences de production se déroulent au Bel Ordinaire, espace d’art contemporain et au MIPS-LAB, FabLab de l’agglomération de Pau, pendant 4 semaines. Durant cette résidence, les participants seront en mesure d’accéder à des ateliers de fabrication bois et métal, avec l’accompagnement du responsable des ateliers, et de recevoir l’aide de spécialiste en robotique, électronique et programmation informatique. Un accompagnement croisé d'accès)s(, du Bel Ordinaire, du Lieu Multiple (Poitiers) et de Crossed Lab (Lyon), partenaires coproducteurs de ces résidence. Ils sont assistés par un groupe d’étudiants en deuxième année de l’école Supérieure d’art de Pyrénées - site de Pau.

Production de 4 projets sélectionnés

- Marie Rousseau, "Loading" : Machine à attendre, inspirée des machines cyberpunk – Résidence du 2 au 30 juin.

- Laura Haie, "Confiez leur vos désirs" : un robot effectuant un canard de café - geste « inutile mais source de plaisir » propre aux humains – résidence du 12 au 23 juin.

- Julie Brugier, Filipe Païs et Olivain Porry, "L’assemblée des déchets" : déchets hackés et animés, envoyant des mail et MSM aux institutions responsables des questions écologiques – résidence du 21 au 30 juin.

- Romain Bathélémy et Fabien Bourlier, "Symbiotes" : organismes sonores qui entrent en symbiose avec le paysage sonore existant – résidence du 21 au 30 juin.

du
juin 2 2017
au
juin 30 2017

De 10:00 à 00:00