Événements

Titan, des briques du vivant, au café sciences du Grésivaudan

 

« Le signal est perdu… c’est la fin du vaisseau spatial. » Nous nous souvenons tous de ces mots prononcés par un ingénieur de la NASA le 15  septembre 2017. C’est ainsi qu’avait pris fin l’épopée de la sonde Cassini. Ce jour-là, elle avait été précipitée dans l’atmosphère de Saturne. Partie deux décennies plus tôt, elle était la première à explorer cette planète géante, ses anneaux et son système de satellites, révolutionnant les connaissances des astronomes. Cassini est une coopération entre la NASA, l’Agence spatiale européenne (ESA) et l’Agence spatiale italienne. Ces deux dernières avaient aussi construit la petite sonde Huygens transportée par Cassini. Elle était allée se poser sur Titan, le 14 janvier 2005. C’était le premier engin humain à se poser aussi loin dans le système solaire. Il a notamment permis de révéler l’extraordinaire richesse géologique de Titan. Sous une épaisse enveloppe de brume et à une température de -180°C, sa surface abrite des dunes géantes, des lacs d’hydrocarbures, des montagnes et des rivières. Les paysages de ce

monde glacé et organique nous interrogent sur la possibilité d’une vie extra-terrestre car Titan est la seule lune du système solaire a avoir une atmosphère aussi dense. Les scientifiques s’interrogent sur sa nature chimique. Cachent-elle les premières briques du vivant, telles que nous les connaissons sur terre ? Ce sont toutes ces questions et bien d’autres que nous poserons à la chargée de recherche de l’Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble, Véronique Vuitton. Elle sera l’invitée du 43ème café sciences du Grésivaudan, le mardi 30 janvier 2018 à 18h 30 au château de la Veyrie de Bernin.

Claude Muller

Xl affiche 600
Organisateur :
Café sciences et citoyens du Grésivaudan

claude-muller38@orange.fr
http://claudemuller.blog.lemonde.fr
Tarifs :

Gratuit

le
jan. 30 2018

De 18:30 à 20:30