Conférences

L'université à l'évêché

Sécularisé au lendemain de la loi de Séparation de 1905, le palais épiscopal a hébergé pendant 75 ans plusieurs instituts de l’université de Grenoble.


Pour l’université de Grenoble, la loi de Séparation de 1905 constitue une heureuse surprise. Alors que plusieurs de ses services cherchent en vain des locaux dans la ville pour développer leurs activités, la mise à sa disposition de l’ancien palais des évêques de Grenoble ouvre des perspectives inespérées pour les instituts de géographie de Raoul Blanchard, de géologie de Wilfrid Kilian et de phonétique de Théodore Rosset, ainsi que pour le Comité de patronage des étudiants étrangers qui trouvent là la possibilité de développer leurs activités dans un espace qu’ils n’avaient pas antérieurement. « Je passais brusquement du non être ou du moins de la plus extrême détresse, à une véritable opulence » commente Raoul Blanchard. Dans un confort tout relatif, ces services y restent un demi-siècle. Au début des années 1960, la géologie et la géographie s’installent dans des locaux plus modernes sur les flancs du Rabot, mais elles sont remplacées par la glaciologie et la psychologie. Au début des années 1970, toutes les activités universitaires sont transférées sur la campus de Saint-Martin-d’Hères, et le palais de l’évêché rendu au conseil général.

Par René Favier, professeur émérite d’Histoire moderne (UGA)


Cet événement vous est proposé dans le cadre de la programmation de l'Université Grenoble Alpes en écho à l'exposition Histoire de savoir(s). L'Université Grenoble Alpes (1339-2021).

Retrouvez toute la programmation sur le site de l'Ouvre-Boîte


Illustration : Coll. Bibliothèques de l'Université Grenoble Alpes

Xl mae labo
Organisateur :
UGA - Direction de la Culture et de la culture scientifique
0457041120

http://culture.univ-grenoble-alpes.fr
Tarifs :

Gratuit

Modalités :

Réservation sur culture.univ-grenoble-alpes.fr

le
oct. 11 2021

De 18:00 à 19:30