EZRA - BIONIC ORCHESTRA 2.0

Lg img 1316

« L’humain a toujours fait des bruits, de la musique et imité son environnement avec la bouche. L’enregistrement et la synthèse ont enrichi le paysage sonore durant le 20ème siècle. L’humain s’en est naturellement inspiré en poussant l’organe vocal dans une diversité technique sans doute encore jamais égalée. Depuis la fin des années 1970 à New York, on nomme cet art le « Human Beatbox ».

Au commencement donc était le souffle...nous plongeant à l’endroit même de l’expression non verbale et du rapport passionnel qu’entretient l’humain et la machine. Ne voulant qu’aucun artifice vienne altérer cette musique organique, j’ai continué à transformer, jouer, créer.

Puis finalement, je me suis pris au jeu de ce que m’ offrent les technologies de notre temps. Décomplexé de transformer ce souffle, c’est de manière passionnée, presque effrénée, que je me suis mis en quête de créer l’outil qui nous permette d’un geste, de nous démultiplier, de modeler la matière sonore mais aussi lumineuse et de la déplacer dans l’espace où baigne la foule. » Ezra

>> LE BIONIC ORCHESTRA 2.0

Le spectacle du Bionic Orchestra 2.0 raconte sa propre histoire, celle du rapport passionnel qu'entretient l’humain avec la machine. Par de simples mouvements de sa main, Ezra pilote la démultiplication de sa voix et la circulation du son et de la lumière dans l’espace à l’aide d’un gant interactif développé sur mesure en collaboration avec la Cie Organic Orchestra et toute une équipe de chercheurs, développeurs et designers, en lien avec l’Atelier Arts-Sciences - Grenoble.

Au travers du beatbox «augmenté» qui est à la fois une performance organique et technologique, il interroge ce que nous sommes dans un environnement transformé par le biais des technologies. Seul en scène, mais appuyé par plusieurs techniciens en coulisses, Ezra s’amuse du dispositif son et lumière à 360°. Sa démarche non verbale devient le terrain de jeu des sens, une recherche nouvelle sur le contrôle par le geste et sur la sensibilité du mouvement.

>> LE DISPOSITIF IMMERSIF

Désireux de ré-interroger les schémas traditionnels d’un spectacle musical, le Bionic Orchestra 2.0 propose un rapport oeuvre-public particulier. Le spectateur est immergé avec l’artiste dans le dispositif de création sonore et lumineux constitué d’une multidiffusion sonore en 7.1 (spatialisation du son), d’éclairages traditionnels et vidéos projetés.

Le cœur de la démarche de la Cie Organic Orchestra est axée depuis quatre ans autour du développement d’un dispositif immersif piloté par des nouveaux contrôleurs. L’envie de solliciter et aiguiser l’ensemble des sens du spectateur est survenue naturellement dû aux qualités et vertus de l’immersion. Longtemps utilisée dans les recherches en musicothérapie, la multi-diffusion a un impact sur le corps et l’esprit devenant ainsi un moment fort dans cette trajectoire et engendrant l’interactivité. C’est aussi une manière de matérialiser un espace sans avoir recours à la vue et nous offrir ainsi un champ de possibilités infinies.

>> LE GANT INTERACTIF

La Cie Organic Orchestra a entamé depuis juillet 2012, des recherches sur un objet permettant de manière transparente et par des gestuelles naturelles de contrôler l’ensemble du dispositif son et de la lumière.

Souhaitant que le contrôleur soit autonome et indépendant de l’environnement, il s’agira d’explorer diverses façons dont les technologies peuvent s’ad-corporer posant ainsi la question du corps comme instrument.

Après avoir cherché en direction d’une combinaison (costume de scène), le travail s’oriente vers un gant qui renferme l’ensemble des fonctionnalités de contrôle du looper, de la spatialisation, ainsi que des effets sonores et visuels.

Les mois d’exercice et d’application permettront la prise en main du gant interactif et la naissance d’un langage corporel offrant de nouvelles voies d’écritures pour le spectacle.

>> LA SCÉNOGRAPHIE

Nous souhaitons intégrer trois supports de projection autour du public. Ces derniers sont inspirés du diagramme de Voronoï, un algorythme géométrique présent dans de multiples milieux naturels (sols craquelés du desert, feuilles d'abres, forêts vues du ciel...). Réalisés en bois et papier, ils seront éclairés par vidéoprojection mais aussi par des lumières traditionnelles pour mettre en valeur les propriétés esthétiques du papier.

Projet terminé
Sur Kisskissbankbank