Restauration de la maquette du barrage du Chambon

Lg restauration de la maquette du barrage du chambon

Offrez une deuxième vie à une maquette octogénaire. Elle pourra alors trouver une place majeure dans les salles d'exposition du Musée de la Romanche dédié à l'histoire industrielle du Val de Livet.

Le barrage du Chambon

C'est un barrage hydroélectrique français de type poids constituant la retenue du lac du Chambon, dans la région de l’Oisans, dans les Alpes françaises. Il est situé sur les communes de Mizoën et des Deux Alpes (Mont-de-Lans et Venosc) dans le département de l’Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Il a été mis en service en 1935 et il a été le plus haut barrage d’Europe pendant près de vingt ans. Depuis 2003, le barrage du Chambon est labellisé «Patrimoine du XXe siècle» de l’Isère.

La maquette du barrage du Chambon

Elle a été commandée par Charles-Albert Keller alors président de la CCI, à la fin des années 30. Ch.-A. Keller a contribué à la construction du barrage. Installée dans le hall de la Chambre de Commerce et d'industrie de Grenoble, elle permettait d’illustrer les savoirs-faire et les réalisations techniques locales.

La CCI ayant déménagé et les locaux laissés vacants et promis à d’autres aménagements, la maquette du barrage a été donnée au musée de la Romanche en 2019.

Dimensions de la maquette : largeur 180 cm, profondeur 140 cm et hauteur (sans le socle) 110 cm.

Charles-Albert Keller

Ch.-A. Keller est un ingénieur issu des Arts et Métiers (GadzArt). Il participe au premier congrès de la houille blanche en 1901 à Grenoble. À cette occasion il visite la vallée de la Romanche et décide d’implanter à Livet ses usines. Il est l’auteur de nombreuses inventions. Il contribue par ses barrages et centrales au développement de l’hydroélectricité. La centrale des Vernes, construite pendant la 1ère guerre mondiale, est aujourd’hui classée Monument Historique.

Le projet

Il concerne la mise en place d'un espace muséographique entièrement dédié à Charles-Albert Keller. L’industriel a fait faire une vingtaine de maquettes de ses réalisations qu’il présentait lors d’expositions internationales. Ces maquettes appartiennent aux collections du Musée Dauphinois. Six d’entre elles sont déjà restaurées et présentées au musée de la Romanche. Sept autres, dont la restauration se termine (financée par le Département de l'Isère et la Communauté de Communes de l'Oisans) doivent les rejoindre grâce à une convention de dépôt longue durée entre les deux musées.

La maquette du barrage du Chambon doit intégrer la nouvelle scénographie. Un financement extérieur est indispensable pour sa restauration.

Le Musée de la Romanche

Il a été créé en 2001 pour présenter et faire vivre l’histoire industrielle de la vallée : les hommes, les barrages et centrales, les usines, les productions, la transformation des paysages. Pour ses 20 ans, le musée se transforme. 2021 marque une nouvelle ère dans la muséographie avec la création d’un espace totalement réservé à Charles -Albert Keller et à ses réalisations.

Le Val de Livet

Le Val de Livet a connu une formidable histoire industrielle qui a débuté au Moyen Âge grâce à l’énergie hydraulique de la Romanche, à la richesse en minerais et en bois des montagnes qui l’entourent, au couloir de passage obligé que constitue le val. Après avoir connu le développement de la métallurgie du fer, puis de papeteries, l’essor décisif aux XIXe et XXe siècles est lié à l’hydroélectricité. La Romanche se couvre de barrages, de centrales, d’usines dès le début de l’aventure de la houille blanche. Plusieurs hameaux se transforment en villages et dans les années 1930-1940, plus de 16 nationalités sont présentes sur les 14 km de la vallée entre Livet et Gavet.

Le Val de Livet est emblématique du développement industriel des vallées alpines grâce à l’hydroélectricité et conserve des vestiges précieux de cette histoire.

A quoi servira la collecte ?

Si l'objectif de base est atteint (4000,00 €) - La structure de la maquette sera consolidée et les parties manquantes reconstruites, selon les règles des musées de France. Elle sera alors installée dans les réserves du musée de la Romanche.

Si le 2ème objectif est atteint (8000,00 €) - La maquette sera alors complétement restaurée, toujours selon les règles des musées de France. Elle sera présentée dans les salles d'exposition du musée de la Romanche, dans l'étage réservé à Charles-Albert Keller.

Si le 2ème objectif est dépassé - Nous associerons à la maquette des outils numériques et interactifs montrant, grâce à une abondante documentation de l'époque, la construction du barrage du Chambon.

Qui sommes-nous ?

L'association "Les Richesses Culturelles de l'Oisans" a été créée en 2002. Elle a pour but de créer un réseau des structures culturelles et patrimoniales uissanes, initiateur de projets et d’animations. Elle comprend 10 membres et elle est soutenue par le Département de l'Isère et la Communauté de Communes de l'Oisans.

Chaque musée garde son indépendance et l'association porte et finance des projets collectifs, et parfois gère des actions individuelles des musées (ce projet par exemple).

Elle a contribué a l'organisation des manifestations organisées autour du centenaire de la centrale Hydro-électrique des Vernes à Livet (Isère). Plus de 1000 personnes ont été accueillies sur le site en 2 jours.

En 2019 elle a organisée un ensemble de manifestations autour du thème de l'eau en Oisans. Ont été proposés au public, 5 expositions, 4 conférences, 3 spectacles, 5 visites sur site, et un ensemble de jeux (puzzle, cubes, mémory, quizz, ...) et la création d'un jeu des 7 familles de l'eau (Torrents, lacs, cascades, ...)

>> Plus d'infos sur le projet