Basic Einstein : one-man-show d’humour scientifique à Eybens

Publié par Marion Sabourdy, le 17 mars 2014   3k

Xl basiceinsteinune

Rencontre avec Damien Jayat, médiateur scientifique touche-à-tout qui propose un spectacle d’humour scientifique. Entre l’infiniment grand et l’infiniment petit se niche l’infiniment drôle !

Quand un médiateur scientifique toulousain, auteur et « humoriste scientifique » vient découvrir Grenoble, c’est l’occasion de manger une croziflette en parlant d’Einstein, de brownie, de W9, de célérité et de Desproges… Des explications s’imposent !

Vous l’avez peut-être déjà repéré dans notre agenda : lundi 17 et mardi 18 mars, à 20h, Damien Jayat (1) propose le spectacle Basic Einstein à L’autre rive, à Eybens. La présentation est alléchante : « Du cœur de lʼatome à celui des étoiles, en passant par les méandres du cortex cérébral - et découvrant au passage ce quʼEinstein prenait vraiment au petit déjeuner - Damien vous entraîne dans un voyage à travers la physique, l'astronomie, la biologie, sans oublier lʼindispensable soupçon de philosophie qui va révéler son précipité dʼhumour, dʼérudition et dʼintelligence. Plus quʼun spectacle cʼest une véritable performance, qui prend les atours dʼun cours magistral dispensé par un professeur à trois âges de sa vie. Une conférence qui se fait très vite histoire haletante, avec suspense, rebondissements et autres révélations ! ».

Questionné sur son spectacle, dont le titre lui est apparu comme un flash, un matin, en sortant du lit (il a ensuite obtenu l'autorisation de l'auteur Thierry Chesneau, qui avait titré avant lui son livre de cette façon), Damien Jayat nous rassure : « aucun jeu de jambe à la Sharon Stone ! Il s’agit d’un spectacle à la frontière entre théâtre, vulgarisation et humour. Un moment de détente surprenant où le public s’amuse avec des sujets a priori sérieux. Oui, la science, c’est du sérieux, mais ça ne nous empêche pas de la présenter de manière amusante, simple et surtout compréhensible ». On vous laisse guetter l’explication sur le mouvement brownien ! ;-)

Cette recherche de la clarté, tintée de mots d’esprits et d’humour, semble être un mode de vie chez ce scientifique de formation (ingénieur et docteur en biochimie), qui a tour à tour touché à la médiation scientifique (ateliers pour enfants, organisation du festival Scientilivre avec l’association Délire d’encre), à la rédaction d’articles pour Rue89 (sur le blog Infusion de sciences) et d’un livre (Homo sapiens, drôle d’espèce (2)), à la communication scientifique pour la région Midi-Pyrénées où il vit, à la conception d’expositions, à des conférences et des formations…

Finalement, il ne manquait plus qu’un one-man-show à cet homme souriant et affable et cette première création est venue tout naturellement. « Dans la vie de tous les jours, j’ai besoin de rire et de faire rire. Et dans la démarche pédagogique et explicative, l’utilisation de l’humour est quelque chose que j’adore et une des rares que j’arrive à faire correctement [rires]. Comme les contenus scientifiques m’intéressaient aussi, j’ai d’abord eu envie de mixer les deux en rédigeant un livre. Ensuite, l’association Délire d’encre m’a proposé d’écrire une conférence sur ces thèmes. Je l’ai présentée deux fois, avec succès. Comme j’avais par ailleurs une expérience au théâtre, j’ai eu envie d’aller au bout de la démarche, en créant un spectacle ».

Mais concevoir un spectacle humoristique d’1h20 est très différent d’écrire un livre ou de préparer une conférence et Damien l’a appris à ses dépends : « Le premier jet de mon texte  était bien trop long (2h) et ressemblait trop à une conférence. Nous l’avons réduit et réécrit avec Claire Truffinet et Tibo Christophe puis je me suis tourné vers les metteurs en scène, Christian Padie et Jérôme Jalabert et les producteurs Yescomon. Le spectacle a maintenant une allure professionnelle. Le rythme a été difficile à trouver entre les passages compliqués et les moments de détente. Parfois, il faut expliquer, parfois faire des blagues sans tomber à plat, parfois relancer. C’est par exemple avec Christian et Jérôme que j’ai appris l’importance du rythme ternaire dans les spectacles humoristiques ».

Selon Damien, les spectateurs qui sortent de son show lui auraient confié : « si on m’avait présenté les choses comme ça à l’école, j’aurais adoré ! » et rapprochent sa performance des Conférences gesticulées de Franck Lepage ou du spectacle « Que ma joie demeure ! » d’Alexandre Astier. L’humour de Desproges n’est également pas étranger à ce pince-sans-rire.

Damien lors de l'événement TEDx Place du Capitole

Et pour le futur ? Après les deux dates à Eybens, où il espère prendre des contacts pour revenir à Grenoble bientôt, Damien jouera le 20 mars à Saint-Orens (31), le 4 mai à Montpellier, du 3 au 7 juin à Toulouse, avant de rejoindre Avignon en juillet, pour le fameux festival éponyme, nous confie-il mi-fier mi-intimidé (voir détails ici). Pour finir, vous l’aurez compris, cet hyperactif a déjà de nombreux projets en tête. Il travaille notamment sur des projets de pédagogie innovante en prévention du décrochage scolaire pour le compte du projet Transapi. Ou comment traiter de sujets parfois durs, sans se prendre la tête !

>> Notes :

>> Crédits photos : © Marianne Foisseau, Les 2 Encres, TEDxPlaceDuCapitole (Flickr, licence cc)