Cerveau, es-tu là ?

Publié par Lab Junior Yannick Sonnefraud, le 25 mai 2017   1.4k

Xl labjys 17 001cerveau  56

Premier atelier, première sortie.

Le mercredi 3 mai, six scientifiques en puissance (classe de 6ème) et José Olivares, professeur de collège, ont visité le laboratoire de recherche IRM 3T du service de Neurologie, à l’Hôpital Nord de Grenoble.

Leur but : percer les secrets de la pensée et du cerveau.

Alan, chercheur, les accueille au laboratoire et leur propose un drôle de jeu : faire bouger un objet - une balle - en duel, uniquement par la pensée.

Décoiffant ! Mais comment ça marche ??

Sylvain, un autre chercheur, fait un test avec un voltmètre : entre deux électrodes posées de part et d’autre du front, on détecte une activité. Les cellules du cerveau, les neurones, produisent et échangent donc de l’électricité... Serait-ce la pensée ? Pour cela, il leur faut de l’énergie, qui leur vient de ce que nous mangeons.

Non, ce n’est pas encore l’heure du goûter ! Cédric, ingénieur, nous présente un outil d’Imagerie utilisant la Résonance Magnétique (IRM). Il permet de visualiser l’intérieur du corps humain, donc du cerveau. Un gros tube dans lequel on pourrait faire une sieste, si les aimants extrêmement puissants qui génèrent ses champs magnétiques étaient moins bruyants. Les variations de ces champs magnétiques sont captées par des ordinateurs qui transforment ces signaux en images.

Une vitre épaisse nous sépare de l’IRM. Monsieur Olivares se glisse dans la machine. Très vite, sur écran, voilà de beaux clichés de son cerveau : son plus beau profil, des coupes verticales, horizontales…

L’IRM est un outil très performant pour explorer le cerveau. Il est également utilisé pour détecter d’éventuelles maladies.

Dans un autre bâtiment se trouve un instrument utilisant des champs magnétiques moins puissants, c’est le Magnétoencéphalographe (MEG).

Un fauteuil bien rembourré, et au-dessus de votre tête, un petit générateur de champs magnétiques, pour stimuler des points bien précis de votre cerveau. Installez-vous confortablement, enfilez votre bonnet de douche bardé d’électrodes, et laissez Sylvain choisir celles nécessaires à l’expérience. Pour les activer, un gel qui favorisera le passage de l’impulsion magnétique jusqu’au cerveau leur est appliqué, avec une seringue sans aiguille (ouf !).

Cette technique a déjà permis de déterminer le rôle des différentes zones du cerveau. Aujourd’hui sera stimulée la zone qui fait bouger les doigt de la main gauche, et cette zone se trouve... dans le cerveau droit ! Quelques réglages et les doigts bougent effectivement.

Agir sur le cerveau - sur la pensée - est ainsi possible et utile pour une meilleure connaissance de son fonctionnement, ainsi que pour traiter certaines maladies.

Après cette plongée dans la haute technologie qui a demandé beaucoup d’attention à notre jeune public, retour au jeu !

Les duos s’affrontent, avec des fortunes diverses… Et si on trichait un peu : par exemple en mettant un peu de gel entre le front et le casque !!!

Mais chut ! C’est entre nous…

Sur le chemin du retour, Monsieur Olivares fait une bonne moisson de réactions à chaud. Les jeunes rapportent une riche matière pour continuer à penser le cerveau...