Les débuts de l’informatique à Grenoble

Publié par La Casemate, le 23 juin 2022   130

Depuis septembre 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier ou sur le site de RCF-Isère !

La chronique du 23 juin, par Audrey Korczynska, en son et en texte ci-dessous :

Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l'Écho des médias. Aujourd’hui, nous retrouvons Audrey Korczynska, chargé de projets à La Casemate. Vous allez nous présenter les dernières nouvelles d’Echosciences Grenoble. Bonjour Audrey !

Bonjour Nicolas !

Alors Audrey, ça fait longtemps que l’on ne s’était pas vus ! Avec quel sujet nous revenez vous ?

C’est vrai ça fait un moment ! Hé bien pour mon retour, le nom de Jean Kuntzman vous dit-il quelque chose ? 

Il me semble que j’ai déjà entendu ce nom-là… Peut être sur le campus ?

C’est très possible effectivement ! Puisqu’un laboratoire et la maison du doctorat portent encore son nom. Jean Kuntzman a été professeur à l’Université appelée à l’époque Joseph Fourier à partir de 1945 mais il est aussi le fondateur de l’Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et de Mathématique appliquées de Grenoble (Ensimag) et l’Institut de Mathématiques appliquées de Grenoble (IMAG).

Un personnage parmi les grands bâtisseurs de l’université grenobloise je vois !

Oui ! Et pas que puisque Jean Kuntzman est un mathématicien qui s’intéresse particulièrement aux machines qui permettent d’effectuer des calculs et de résoudre des équations. Ce qui va très vite attirer des entreprises comme celle des frères Bouchayet, de Neyrpic, Merlin Gerin… Il développe ainsi une triple mission pour l’université : enseignement, recherche et relations avec les entreprises. 

Et par le biais de ces machines, Jean Kuntzman va contribuer à la diffusion de l’informatique à Grenoble. 

Effectivement, il va faire l’acquisition de différentes machines au cours du temps qui vont contribuer non seulement au développement de l’informatique à Grenoble mais aussi à sa notoriété et celle de son laboratoire. Notoriété qui va d’ailleurs l’aider à former une association puis une revue “Chiffres” pour répandre le calcul numérique. 

Un scientifique visionnaire donc qui a largement contribué à la notoriété de l’université grenobloise et la naissance de l’informatique à Grenoble ! Audrey, où peut-on trouver des informations complémentaires sur le sujet ?

Vous pouvez tout d’abord retrouver l’article source de ma chronique publié sur Echosciences Grenoble : “Jean Kuntzmann et les débuts de l’informatique à Grenoble” et bien sûr vous rapprocher de l’association ACONIT, auteur de cet article, dont la mission est la conservation et la diffusion du patrimoine informatique. Alors soit sur internet aconit.org où vous trouverez de nombreux articles et des collections en ligne ou en rencontrant ses membres en visitant leurs collections physiques sur RDV au 12 rue Joseph Rey à Grenoble ! 

Merci beaucoup Audrey pour cette petite promenade à travers l’histoire de l’informatique à Grenoble ! Et pour terminer, est-ce que vous avez une petite actualité à partager ? 

Comme toujours Nicolas ! Jeudi 30 juin, rendez-vous à La Casemate à Grenoble, pour une nouvelle Soirée Cult' ! Une Soirée Cult' qu’est-ce que c’est ? C’est une soirée pendant laquelle on décortique avec des experts scientifiques des films, des séries, tout cela ponctué par des animations comme des blind tests ou des quizz… Le thème de la semaine prochaine c’est le film Interstellar ! Les inscriptions sont ouvertes sur www.lacasemate.fr !

Hé bien c’est un concept qui donne envie en tout cas ! Merci encore Audrey et bonne journée ! 

Merci beaucoup ! Bonne journée Nicolas !

Lien vers l'article

Crédit photo