L'évaluation, étape fondamentale vers l'amélioration continue

Publié par Camille Raul, le 7 octobre 2013   1.8k

Xl postit

Étudiante en Master de Communication Scientifique à l'Université de Strasbourg, Camille Raul a mené une enquête auprès des utilisateurs d'Echosciences Grenoble et du FabLab du CCSTI Grenoble. Voici ses réflexions.

Actions locales du programme national Inmédiats, la plateforme EchoSciences-Grenoble et le FabLab du CCSTI Grenoble, La Casemate existent depuis bientôt un an et demi. Étudiante en Master de Communication Scientifique à l'Université de Strasbourg, j'ai mené une enquête pour le CCSTI de Grenoble auprès des utilisateurs de ces deux dispositifs (1). L'objectif : comprendre les besoins de ces communautés. L'occasion de revenir sur l'importance de la démarche d'évaluation en médiation scientifique.

Bien qu'elle existe depuis de nombreuses années, l'évaluation des dispositifs de médiation scientifique et culturelle prend de plus en plus d'ampleur au sein des institutions. Selon Philippe Chavot, enseignant-chercheur en information et communication à la faculté des Sciences de l’Éducation de Strasbourg (2), il existe deux raisons majeures à ce phénomène. Tout d'abord, les institutions fonctionnent de plus en plus selon un processus qui implique de "rendre des comptes". Autrement dit, la mise en place d'un nouveau dispositif, tel qu'EchoSciences ou le FabLab du CCSTI, suppose de pouvoir mesurer en aval les effets de ce dispositif : quels publics touche-t-il ? Quel impact exerce-t-il sur eux ? etc.

Compléter les hypothèses par des valeurs chiffrées

L'évaluation permet de valoriser des tendances que les responsables des dispositifs soupçonnent, en y apportant des données précises. C'est le cas de l'enquête sur la plateforme EchoSciences : l'analyse des questionnaires a permis de confirmer une répartition équilibrée des différentes tranches d'âge parmi les utilisateurs du site (3). De même, l'exploitation statistique des données recueillies a montré l'importance du bouche-à-oreille pour inciter de nouveaux utilisateurs à s'inscrire. Qu'il soit personnel ou professionnel, ce mode de diffusion est à l'origine de la découverte de la plateforme dans 60% des cas.

Cette démarche peut également apporter des résultats étonnants, parfois en contradiction avec les hypothèses initiales. L'enquête EchoSciences a montré que les jeunes de 15 à 25 ans étaient les plus nombreux parmi les utilisateurs passant le plus de temps sur le site par visite. Ce résultat est un élément de contradiction envers l'idée reçue selon laquelle les jeunes sont des "zappeurs".

Valoriser la place du public dans le développement de nouveaux dispositifs

En second lieu, la démarche d'évaluation permet de renforcer le lien entre les institutions et le public. C'est une façon d'impliquer les personnes et de construire en synergie des dispositifs adaptés à leurs besoins. L'entretien de groupe mené avec des utilisateurs du FabLab a par exemple permis de mettre en lumière leurs besoins spécifiques, que ce soit en matière de supports d'information, de méthodes d'accompagnement ou encore de formation. Au delà d'une compréhension approfondie des besoins, l'évaluation permet également de débattre, directement avec les utilisateurs, des améliorations à apporter.

Choisir une méthodologie d'évaluation adaptée

La mise en place d'une démarche d'évaluation ne peut se faire de façon automatique. Le processus suppose en premier lieu une phase de réflexion et de compréhension du contexte de l'enquête : quels sont les objectifs visés ? Quel est le public ciblé ?  etc. Toutes ces questions, auxquelles l'évaluateur doit pouvoir répondre avant de lancer la démarche, vont influencer son choix dans la méthodologie à appliquer.

Les enquêtes menées auprès des utilisateurs d'EchoSciences-Grenoble et du FabLab s'inscrivent dans une volonté de les impliquer dans l'amélioration continue des dispositifs. Elles sont, en ce sens, semblables à la démarche Living Lab qui vise à investir le public dans le développement des dispositifs. Comme le souligne Marion Sabourdy, journaliste web et responsable éditorial du site EchoSciences : "les personnes qui ont participé aux entretiens de groupe lors de l'enquête ont le profil de celles que nous souhaitons voir s'investir sur EchoSciences".

L'évaluation n'est donc pas seulement l'occasion de tirer des bilans, mais également une étape fondamentale dans le développement d'un projet. Elle est comparable à la phase de contrôle présente dans la roue de l'amélioration continue (ou roue de Deming) : les résultats qu'elle met en valeur permettent une meilleure prise en considération des besoins et des attentes du public visé, afin d'élaborer des dispositifs toujours plus adaptés.

C'est dans cette optique d'amélioration continue que l'équipe du CCSTI La Casemate vous invite à faire part de vos avis et impressions sur les dispositifs qu'elle met en place. Dans le cadre d'Echosciences Grenoble, n'hésitez pas à prendre contact avec les responsables : contact@echosciences-grenoble.fr

>> Notes :

  1. Pour plus d'information, contactez l'équipe d'Echosciences Grenoble : contact@echosciences-grenoble.fr
  2. Membre de l'équipe "Technologies et communication" du laboratoire Inter-universitaire des Sciences de l’Éducation et de la Communication (LISEC)
  3. En moyenne, chaque tranche d'âge représente environ 20% de la population totale (sur 5 tranches d'âge)

>> Illustrations : "Post'it" - Jordanhill School D&T Dept (Flickr, licence cc)"Word cloud" - Camille RAUL, "Focus group" - Camille RAUL, "Roue de Deming" - Michel Weinachter via Wikimedia Commons