L'hibernation, c'est quoi ?

Publié par Galanne Cestre-Lambert, le 2 novembre 2021   650

"Dis , c'est quoi l'hibernation ?"  Si vous avez des enfants dans votre entourage, la question a déjà dû être posée (ou alors ça ne va pas tarder) et vous n'avez peut-être pas su répondre avec assez de précision.  Pas de panique, je vous explique tout juste ici.  Cette article a été écrit à destination des enfants (les grands curieux peuvent aussi le lire évidemment !) pour leur expliquer le fonctionnement de l'hibernation.  


Quand le froid de l’hiver pointe le bout de son nez, on se réchauffe en enfilant de gros manteaux, on boit des chocolats au coin du feu et on reste au chaud chez soi. Mais dehors, dans la nature, il est très difficile de trouver de quoi se nourrir et ne pas mourir de froid. Alors comment font les animaux pour survivre à l'hiver ?


Certains fuient les pays froids et partent se réfugier dans les pays chauds. On dit qu’ils sont
migrateurs. C’est le cas des flamants roses par exemple. D’autres animaux, comme le lièvre ou le renard, développent une fourrure plus épaisse pour survivre aux basses températures. Les animaux domestiques, quant à eux, ont la chance de pouvoir rester au chaud dans nos maisons, ou alors dans des étables, et en plus d’être nourris par l'homme. Mais certains animaux n’ont pas toutes ces possibilités. Ils développent alors une autre stratégie: celle de dormir longtemps! Ils ne vont pas dormir seulement une ou deux nuits mais parfois plusieurs mois ! On appelle cela l’hibernation.


Mais alors, qu’est-ce que c’est ?

L'hiver, il devient difficile de trouver de l'énergie. En effet, à cette période, les sources de nourriture se font rares. La neige recouvre le sol et plus rien ne pousse. Plusieurs mois avant, les animaux qui vont hiberner partent alors en quête de nourriture. Ils mangent en grande quantité pour faire des réserves de graisse et s'approvisionnent en nourriture qu'ils garderont avec eux pendant la période d'hibernation. Quand la température extérieure chute et que la durée du jour diminue (généralement en octobre) ces animaux plongent dans un long sommeil qui va durer tout les mois d'hiver. Ils n'en ressortiront qu'au printemps. Durant tout ces mois ils ne sortent pas de leur abri, même pas pour se nourrir.


Mais comment font-ils pour tenir sans manger ?
L'animal qui hiberne va économiser ses forces en vivant au ralenti. C'est à dire que tout le fonctionnement de son corps va être ralenti. Les battements de son cœur sont de plus en plus lents, la température du corps diminue et le sang irrigue en priorité les organes vitaux (cerveau, cœur, poumons). L'appareil digestif est en sommeil, le sang ne puise alors pas l’énergie dans les intestins comme à l’habitude mais dans les réserves de graisse que l’animal s’est constituées pendant l’automne.


L’exemple du hérisson




Manger, en plus de se maintenir en vie, permet de se créer une couche épaisse de graisse pour se réchauffer. Le hérisson se nourrit d'insectes mais en hiver il n'y en a plus et les réserves de nourriture qu'il s'est constituées ne suffisent pas pour passer l'hiver. Quand la température baisse et la durée du jour diminue, il commence à changer de vie. Il va chercher un coin abrité qui le protège du froid, comme une cavité ou un tas de bois et s'y rouler en boule. Il plonge alors dans de phases de sommeil de plus en plus longue. En quelques heures sa température passe de 35 à 15 degrés. Petit à petit, il ne respire plus que 3 ou 4 fois par minute. Son rythme cardiaque passe de 180 à 8 pulsations par minute. Plus le temps passe, plus les phases s'allongent et à la fin novembre il entre en hibernation totale. A ce stade, il dépense très peu d'énergie. Au début, il se nourrit grâce aux petites réserves qu’il a rassemblées dans son terrier en se réveillant de temps. Une fois cette réserve épuisée, il se nourrit grâce à la graisse qu'il a constituée à l'automne. On l'appelle la graisse blanche. Elle peut représenter jusqu'à la moitié de son poids et il y puise toute l'énergie dont il a besoin pour faire fonctionner son organisme qui tourne au ralenti. Quand arrive le printemps, cette graisse blanche a quasiment entièrement disparu mais heureusement pour le hérisson, il n'en aura plus besoin. Il peut enfin sortir de son abri et reprendre une vie normale.


Comment aider les hérissons à passer l'hiver ?

Avant la période d'hibernation, on peut aider le hérisson à prendre des forces et constituer sa réserve de graisse en mettant à sa disposition des aliments riche en énergie.
Il est aussi possible de lui constituer un abri. Lorsque le hérisson partira à la recherche d'une maison pour passer l'hiver, il n’aura ainsi pas besoin d’aller très loin.

 Je vous partage d'ailleurs une petite fiche réalisée par la LPO pour apprendre à construire un gîte à hérisson très facilement (en pièce jointe à gauche). Une sympathique activité familiale pour l'automne !