La culture scientifique à l’honneur à Fontaine

Publié par Marion Sabourdy, le 13 mai 2013   1.8k

Xl machineetchant

Du 13 au 17 mai, la ville de Fontaine organise son 14ème Festival de la Culture scientifique et technique. Le point avec Patrick Goffi, son organisateur.

« Parler des sciences de façon ludique et conviviale » : c’est l’objectif du Festival de la Culture scientifique et technique organisé pour la 14ème année par la Ville de Fontaine. Au programme, un spectacle jeune public sur l’effet de serre, deux « Nuits du film scientifique », une rencontre-débat sur le traitement médiatique de l’information scientifique, une soirée poésie, théâtre & musique et une exposition sur « Les Héros de la science » (téléchargez le programme complet ici). Pour en savoir plus, nous avons contacté Patrick Goffi, responsable du service culturel de la ville de Fontaine, qui a accepté de répondre à nos questions, à quelques jours de l’évènement.

Quels sont les objectifs de ce festival ?

Patrick Goffi : Depuis la première édition, il y a maintenant 14 ans, nos objectifs n’ont pas changé : porter un autre regard sur les sciences, en saisir les enjeux et les impacts sur la société et le monde. Mais surtout, nous souhaitons sortir les sciences de leur carcan d’idées reçues et montrer qu’elles ne sont pas réservées à une élite mais accessibles à tout le monde, même sans études scientifiques.

Vous êtes à l’initiative de ce festival. Parlez-nous de ses origines…

Au moment où l’idée d’un tel festival nous est venue, nous avons rencontré les organisateurs du Festival du film scientifique de Palaiseau, en région parisienne, une manifestation qui n’existe plus aujourd’hui [ndlr : il est remplacé par le festival Pariscience]. Nous nous sommes inspirés de leur festival et ils nous ont guidés dans la mise en place de notre évènement. Nous nous sentons également proches du festival « A nous de voir » à Oullins près de Lyon, que nous irons voir à nouveau cette année.

Vous vous intéressez donc de près aux films scientifiques…

Oui, les premières éditions étaient essentiellement tournées vers les films scientifiques. Nous projetons des films courts, accessibles à tous et le plus souvent liés à l’actualité scientifique, sur des thèmes variés. Depuis quelques années, nous nous ouvrons de plus en plus aux sciences humaines. Nous avons monté un collectif d’une quinzaine de personnes, scientifiques, professeurs et amateurs de films scientifiques, pour la sélection des films afin de constituer la programmation. Forts de la réussite de ces projections, nous proposons cette année deux soirées spéciales où nous comptons bien accueillir 500 personnes par soir comme les années précédentes [ndlr : lors des soirées de mardi et vendredi, une quarantaine de courts-métrages seront projetés, de 1 à 52 minutes chacun, pour un total de 7h de projection].

… mais vous proposez aussi d’autres animations !

En plus des films, nous avons souhaité élargir le panel de nos activités. Cette année, nous avons mis l’accent sur le travail avec les écoles primaires et les collèges, avec des animations et des projections dans les établissements. Un groupe de collégiens a d’ailleurs établi la programmation des films projetés à leurs camarades. Sans oublier le débat, le théâtre scientifique, l’exposition…

Quels sont vos partenaires ?

Nos deux principaux partenaires sont la Cité des sciences (et plus généralement Universcience avec leur webTV), ainsi que le CNRS. Nous collaborons également avec Arte, la RTBF, France 5 et des maisons de production privées qui se sont spécialisées dans les films didactiques. Cette année, nous entamons un partenariat avec la Maison de la Poésie Rhône-Alpes pour proposer une soirée « poésie, théâtre & musique » le jeudi. Nous accueillons notamment André Stoketti, un joueur de flûte qui joue avec une machine infernale. Dans le futur, j’espère que nous poursuivrons cette collaboration avec la Maison de la Poésie, afin de continuer à explorer les liens entre sciences et poésie, voire littérature. C’est selon moi le rôle d’une municipalité de décloisonner les disciplines.

>> Illustrations : service culturel de la ville de Fontaine