Le campus de Grenoble fête ses 50 ans

Publié par Hélène Deschamps, le 15 octobre 2012   3k

Xl campus

Ce qui était il y a 50 ans des champs de salades est devenu aujourd’hui l’un des plus beaux campus de France. Les grenoblois sont invités à célébrer un anniversaire décalé, ludique et foisonnant.

Espace où se développent les connaissances, se transmettent les savoirs, se côtoient toutes les disciplines et s’échangent toutes les formes de culture, le domaine universitaire grenoblois termine une année de célébrations pour ses 50 ans.

Entrée du Domaine Universitaire Saint Martin d'Hères - Gières

Au début des années 1960, des terrains marécageux dédiés aux activités agricoles et maraîchères bordant l’Isère constituaient une grande zone sur les communes de Saint-Martin d’Hères et Gières. Les scientifiques de l’époque devaient rapidement trouver un lieu pour héberger un ordinateur IBM dernière génération, de l’époque aussi, qui allait préfigurer de l’excellence des nombreuses recherches en mathématiques appliquées de Grenoble.

Ainsi, en 1961, Louis Weil, doyen de la faculté des Sciences, organise à la hâte une cérémonie, en présence Lucien Paye, alors ministre de l’Éducation Nationale. La première pierre est posée et le domaine universitaire de Saint Martin d’Hères/Gières, appelé aussi Campus de Grenoble, est né. L’histoire veut qu’on ne sache plus très bien où se trouve cette “première pierre”. Probablement fictive et symbolique, elle s’est perdue quelque part dans ce grand campus.

Mais cela n’arrête pas la communauté universitaire pour rendre hommage “à la minute près”, le 2 décembre 2011, à l’événement fondateur du Campus grenoblois : une plaque commémorative se trouve désormais dans l’actuel bâtiment de l’UFR IM²AG.

Plaque commémorative de la fondation du Campus de Grenoble

Aujourd’hui, le campus de Grenoble se déploie sur 180 hectares et accueille 40 000 étudiants, chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs, dans près de 160 bâtiments. Il constitue un véritable lieu d’enseignement et de recherche bien sûr, mais aussi de vie quotidienne : salles de cours, amphis, laboratoires, plate-formes technologiques, bibliothèques, installations sportives, restaurants, commerces, tram et bus, logements, lieux de convivialité et de culture, etc.

Le domaine universitaire regorge également de richesses et de curiosités, parfois méconnues des grenoblois. On peut citer notamment :

  • plus de 30 œuvres d’art dans ou devant les bâtiments dont des sculptures, des mosaïques, des peintures et des installations. Elles portent la signature de grands noms de l'art contemporain comme Calder, Morellet, Szekely, Lipsi et bien d'autres encore
  • environ 30 000 arbres qui en font un véritable espace vert de l’agglomération et un arboretum (Arboretum Ruffier-Lanche) présentant plus de 200 espèces d’arbres et arbustes provenant de toutes les zones tempérées du monde
  • un sentier planétaire (Sentier planétaire Manuel Forestini) qui représente le système solaire en respectant à la fois la taille relative du Soleil et des planètes mais aussi les distances qui les séparent.

Ce ne sont que quelques particularités au cœur de ce territoire, fort d’un aménagement élaboré et d’une architecture singulière.

Place centrale - Campus de Grenoble

Ce grand “quartier grenoblois” qui s’est construit petit à petit est mis à l’honneur ce jeudi 4 octobre avec un programme ludique et festif : vidéo-projections d’images du campus d’hier et d’aujourd’hui, ateliers de construction de structures cristallines, spectacles de rue à effets spéciaux, criées publiques presque interactives, déambulations musicales et décalées, performances chorégraphiques et architecturales...

Un événement* qui révèle toutes les particularités et l’esthétique des bâtiments phare du campus.
Consulter le programme : http://www.grenoble-univ.fr/50ans

---
*Evenement libre et gratuit organisé par l’Université de Grenoble en collaboration avec l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble (ENSAG), la compagnie Tout En Vrac, la compagnie Première ligne, le trio du Thouvenant, le Collectif Coin.
Avec le soutien de la Caisse des dépôts, Grenoble Alpes Métropôle, Ville de Grenoble, CROUS de Grenoble, TAG, Schneider Electric

>> Illustrations : Université de Grenoble, *_* (Flickr, licence cc)