Le CBD, une solution pour tous ?

Publié par Lea Loppinet, le 3 avril 2023   810

Le CBD a récemment été légalisé en France et est aujourd'hui consommé par environ 6 millions de consommateurs. De plus en plus, on le voit dans nos commerces de proximité, que ce soit les bureaux de tabacs ou les pharmacies. Dans ces dernières, les médicaments et produits pharmaceutiques sont de plus en plus nombreux à inclure du CBD dans leurs compositions. Ainsi, on peut se demander si le CBD est réellement efficace et sans risques pour la santé ?

  1. Qu'est ce que le CBD ?

  • Définition

Tout d’abord il faut différencier le chanvre, le cannabis et le CBD. Le chanvre correspond à une sous-espèce de plantes, appelé cannabis Sativa. Il est le plus souvent utilisé dans un contexte industriel afin de désigner un textile, là où le cannabis est utilisé pour désigner sa consommation récréative. Le CBD provient donc également du chanvre mais désigne une molécule particulière de celui-ci. Contrairement au cannabis, le CBD comporte très peu de THC (la substance responsable des effets psychotropes) et ainsi n’a pas de risques d'addiction ou de défonce. En effet, le cannabis détient environ 15% de THC. Toutefois, dans certains pays, il est légalisé avec une dose diminuée en THC par rapport au cannabis que l’on peut trouver dans la rue. En France, seul le CBD est disponible, sous forme de fleur, de gélules, d’huile ou encore de produits alimentaires car il vient d’être légalisé. Il contient 0,2% de THC maximum. 

  • Historique

Le cannabis est une plante cultivée depuis des centaines d'années. En effet, les premiers plants auraient été découverts en Asie, aux alentours de 4000 av. J-C. Leur utilisation première serait la nourriture, mais elle se développe pour permettre la création de textile grâce aux fibres de chanvre mais aussi de papier et de cordage. Durant l’Antiquité, son utilisation se diversifie et s’étend aux quatre coins du monde. On trouve des preuves de leur culture en Egypte, dans l’Empire romain, en Chine et chez les peuples germaniques. Au moyen-âge, elle apparaît en Europe, notamment grâce à Charlemagne, puis se développe en Afrique du Nord, en Espagne, en Sicile et en France. L’utilisation du cannabis de manière médicale se fait plus tardivement, dans les alentours de 2700 av. J-C. En effet, les maladies ne sont pas rares et cette plante devient un remède. Par la suite, vers l’an 800 ap. J-C, arrive l’utilisation du cannabis récréatif, notamment en Inde et plus généralement au moyen orient.

Le CBD quant à lui fait son apparition très tardivement. En effet, le cannabis étant interdit en France, le cannabidiol est inventé. Il ne contient pas ou peu de THC, ce qui le rend moins addictif. Il devient légal le 29 décembre 2022, et sa vente s’étend rapidement.

  • Son utilisation médicale


    • Pour qui et pour quel symptôme ça s’adresse ?

    Le CBD en vente libre, ou CBD non médical, est très utilisé comme moyen de lutter contre différents troubles, principalement en automédication. Parmi ces troubles, on retrouve notamment les insomnies, le stress et l’anxiété, les douleurs chroniques ainsi que les spasmes ou contraction musculaire involontaire. Le CBD est également en cours d’évaluation par l’autorité européenne de sécurité des éléments pour déterminer s’il peut être qualifié de “nouvel aliment”, comme c’est le cas pour les compléments alimentaires.

    Cependant, les bénéfices du CBD n’ont pu être confirmés par les études scientifiques. En France, la légalisation autorise seulement deux situations pour se faire prescrire du CBD médicale, ou cannabis à usage thérapeutique. La première est l’epidyolex. Il permet de soigner l’épilepsie chez les enfants de deux ans et plus. 

    La deuxième situation, où le CBD médical est admis, est dans le cadre d’une expérimentation depuis Mars 2021. Les patients retenus pour cette expérimentation devaient répondre à différents critères stricts afin d’être admis dans ce programme comme un trouble de l'épilepsie ou être en soins palliatifs. 1 an après le début du projet, il y avait 1500 personnes admises au sein de cette expérimentation. L’administration du CBD est réalisée sous forme de sommités fleuries à vaporiser pour inhalation ou d’huiles à prendre par voie orale.

    • Les différentes manières de se soigner avec du CBD

    Le CBD non médical existe sous différentes formes, dépendamment des symptômes que l’on désire traiter et des préférences personnelles des utilisateurs de ce produit. On retrouve tout d’abord le CBD sous forme d’infusion ou tisane pour les personnes souffrantes de troubles du sommeil. Dans le cas de douleurs musculaires ou articulaires, certaines crèmes ou baumes contenant du CBD sont disponibles pour les soulager. Le CBD est également commercialisé sous forme de gélules, huiles ou encore liquides pour vapoteuses pour traiter des syndromes de stress ou d’anxiété. Le CBD sous forme d’huile est considéré comme la forme la plus efficace d’ingestion de ce produit car elle interagit directement avec les muqueuses de la langue, accélérant ainsi les effets produits. Enfin, le CBD est également trouvable en tant qu'aliment ou boisson, comme des bonbons ou des sucettes par exemple

  • Les constatations des professionnels

    • Les effets et conséquences

  • Selon, Bruno Revol, un pharmacien du CHU de Grenoble, les effets indésirables sont propres au CBD et sont nombreux. Les plus importants étant la fatigue, la diarrhée, la nausée, vomissement et la sédation/ somnolence. Mais d’autres effets s’ajoutent tels que la modifications de l’appétit, la fièvre, les troubles du comportements, dépressions et risques suicidaires ou même la cytolyse. L’ensemble de ces effets peuvent apparaître ou bien augmenter lorsque la prise de CBD est additionnée à la prise entre autres d’immunosuppresseurs, d’anticoagulants et d’anti-épileptiques. En effet, le CBD a un fort potentiel d’interactions. De plus, d’après des études, la fiabilité du CBD ne peut être assurée. La qualité, la quantité et la traçabilité du CBD vendus en boutique ou sur internet ne peuvent être fiables. Le CBD pur est obligatoirement synthétique donc il est cher et donc indisponible. En France on ne peut donc pas consommer de CBD pur car il contient toujours au minimum des traces de THC.

    • L’avis des médecins

    Dans les faits, les professionnels utilisent le CDB, en tant qu’huile, pilule et crème. De plus, un médecin du travail a été signalé suite à la prescription de ces produits pour deux individus dans le cadre d’un avis d’aptitude. En effet, après un contrôle, ils étaient positifs au CBD. Leurs métiers sont conducteur de bus et moniteur d’auto-école. Les professionnels recommande de faire très attention dans ces prescriptions même si le défonce ou l’addiction ne peuvent apparaître.

    Conclusion

    Pour conclure, nous pouvons dire que le CBD est une aide dans le cas de certaines maladies mais qu’il faut toutefois se montrer prudent à la prise de ces produits. Les effets indésirables sont nombreux, et chaque patient possède ses propres particularités, c’est pourquoi il est plus prudent de demander l’avis d’un médecin.

    Nous remercions Laurent Vercueil, chercheur en neurologie au CHU Grenoble-Alpes, et Bruno Revol, pharmacien au CHU Grenoble-Alpes, pour leur précieuse aide lors de la rédaction de notre article.

    Bibliographie

    Bernard-Bruls Delphine. Comprendre ce qu’est le cannabidiol (CBD) et le débat qui l’entoure. In : Le Monde. Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde [en ligne]. 18 juin 2018. Disponible sur : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/06/18/comprendre-le-cannabidiol-cbd-et-le-debat-qui-l-entoure_5317161_4355770.html (Consulté le 14/03/2023)

    Authier Nicolas. CBD : l’essentiel à savoir avant d’en prendre. In : The Conversation. The Conversation : des analyses de l’actualité par des universitaires et chercheurs [en ligne] 4 octobre 2022. Disponible sur : https://theconversation.com/cbd-lessentiel-a-savoir-avant-den-prendre-171970 (Consulté le 14/03/2023)

    Ameli. Cannabidiol (CBD) non médical : définition et précautions d’utilisation. In : Ameli. ameli, le site de l’Assurance Maladie en ligne [en ligne]. 2 février 2023. Disponible sur : https://www.ameli.fr/assure/sante/medicaments/cannabidiol-cbd-non-medical-definition-et-precautions-d-utilisation (Consulté le 14/03/2023)

    Le lab du bonheur. L’histoire du CBD et cannabis. In : Le lab du bonheur. Le lab du bonheur [en ligne]. Disponible sur : https://lelabdubonheur.fr/blog/post/la-grande-histoire-du-cbd-et-du-cannabis.html (Consulté le14/03/2023)

    Poncet Fabien. Chanvre vs CBD : Quelle est la différence ?. In : Saveurs-CBD. Heméka par Saveurs-CBD [en ligne]. Disponible sur : https://www.saveurs-cbd.fr/smartblog/91_chanvre-cbd-les-differences.html (Consulté le 14/03/2023) 

    Da Veiga Leo. La légalisation du CBD devrait déclencher une nouvelle ruée vers “l’or vert français”. In : Les Echos Start. Actualité travail, société, environnement, jeunes actifs et diplômés grandes écoles [en ligne]. Disponible sur : https://start.lesechos.fr/societe/economie/la-legalisation-du-cbd-devrait-declencher-une-nouvelle-ruee-vers-lor-vert-francais-1893232 (Consulté le 14/03/2023)

    Images : 

    W.W. Friedemann. Hemp [en ligne]. 16 février 2008. Disponible au format png sur : https://friedemann.wulff-woesten.de/2008/02/16/10-jahre-stoff/ (Consulté le 14/03/2023)

    Verch Marco. Close up of green medical capsules with fresh green leaves in a glass bottle [en ligne]. 4 septembre 2019. Disponible au format jpg sur : https://foto.wuestenigel.com/close-up-of-green-medical-capsules-with-fresh-green-leaves-in-a-glass-bottle-jpg/ (Consulté le 14/03/2023)

    Rédigé par Léa LOPPINET, Thaïs DELEPINE, Thomas CAPEL