Le côté vert de la Casemate

Publié par Manon Venchiarutti, le 4 novembre 2017   1.1k

Xl 20171011 135943

A la Casemate à Grenoble, il y a un important laboratoire de fabrication : le Fab Lab, avec des outils numériques accessibles à tous et pour tous. Parmi ces outils on retrouve une découpeuse laser, une imprimante 3D, des fraiseuses, etc. Le tout laissé en libre accès. Mais savez-vous que derrière les murs de la Casemate se cachent d’autres endroits, d’autres recoins ? Le nom de cette structure est associé à la technologie de pointe et au numérique bien sûr, et pourtant le vivant y réside tout autant.

Une petite présentation du côté vert de la Casemate s’impose.

D’abord commençons par l’exposition intitulée « 4 saisons » et destinée au très jeune public qui utilise le numérique de manière poétique. L’interactivité ne se trouve pas dans la présence d’écrans ou de tablettes, mais dans une installation originale permettant de faire un lien direct entre le spectateur et l’exposition installé. Par exemple pour l’automne, l’enfant souffle sur un moulin à vent ce qui actionne dans l’arbre en face de lui des ventilateurs faisant bouger des feuilles orangées. Il fait vivre l’exposition, qui serait immobile sans son intervention.

Bombe à graines
Atelier de fabrication de bombes à graines

En sortant de l’exposition, passons au Labo, cet espace dédié au monde du vivant accueille à la fois un côté médiation et animation mais aussi un côté laboratoire de biologie. Il possède tout l’équipement nécessaire à l’expérimentation du vivant et à sa compréhension. De nombreux projets naissent au sein de ce laboratoire et abordent des sujets actuels comme les insectes comestibles, les propriétés des algues et des champignons et leurs applications. Le côté animation/médiation, lui, accueille du grand public autour des tendances actuelles. Ce jour-là, un atelier de bombe à graine. Mais d’autres ateliers traitent des plantes médicinales et de leurs bénéfices.

On ne peut parler du Labo, sans aller jeter un coup d’œil sur le toit. On peut y voir s’épanouir un magnifique potager, mis en place et entretenu par une association : Cultivons nos toits ! Le principe est simple : " Et si nous trouvions une utilité à l’espace non utilisé en ville ?". L’association a donc pris place sur le toit de la Casemate, cette année la production de légumes s’est élevée à presque une tonne, pour le plus grand plaisir de tous les employés et les bénévoles. Le toit abrite aussi d’autres projets comme des murs végétaux verticaux, permettant de cultiver en ville toujours dans l'idée de valoriser l’espace perdu.

Le toit de la Casemate et son potager

Allez donc vous rendre compte par vous-même, et sortez de ce lieu convaincu qu’il est aussi vivant qu’il est numérique.

Plus d’informations sur la Casemate et ses différentes actions : https://lacasemate.fr/

Plus d'informations sur l'association Cultivons nos toits : http://cultivonsnostoits.org/