Le Forum 4i invente les transports de demain

Publié par Josephine Zimmermann, le 26 août 2013   1.3k

Xl plaquette forum une

Le 23 mai 2013 s’est tenu au Word Trade Center la 16ème édition du Forum 4i – innovation, industrie, investissement, international - sur le thème des transports urbains.

Hey vous, oui vous ! Savez-vous où je suis allée le 23 mai dernier ? Au Forum 4i ! Après avoir visité une voiture futuriste devant la porte d’entrée, j'ai pénétré dans le World Trade Center pour découvrir quelques récentes inventions. Cette année, les participants du forum ont mis un fort accent sur le développement d’infrastructures et d’outils pour les déplacements urbains de l’avenir à destination des consommateurs valides ou invalides. Suivez-moi et vous découvrirez les innovations qui ont été présentées ce jour.

Imaginons ensemble demain

Divers acteurs de l’environnement économique et politique de Grenoble nous ont expliqué leurs idées pour l’avenir de nos déplacements, à pieds ou sur roues. Grenoble mise fort sur les investissements et se développe ainsi en tant que ‘smart city’. A l’avant-garde du vivre ensemble, les entreprises du bassin Grenoblois ont développé très tôt des systèmes de partage de voitures.

Avec le contexte « post énergies fossiles » et l’accroissement de la population, la société et ses modes de transport évoluent. Nous nous trouvons à un tournant pour notre civilisation, qui nécessite de l’innovation et de la réglementation. De nombreuses questions sont soulevées sur les responsabilités et le rôle d’usager-consommateur-citoyen de chacun d’entre nous. L’actuelle disproportion entre l’énergie consommée et l’énergie créée nous oblige à être responsables, mais sans stigmatisation. D’après Thierry Ménissier, professeur de philosophie de l’innovation, « il faut réenchanter la mobilité ».

Des idées innovantes pour faciliter les déplacements commencent à germer et des outils d’information sur les conditions de circulation sont mis en place. Les différents projets développés à Grenoble doivent permettre à terme de garder un quota limité d’emplacements de voitures individuelles grâce aux solutions alternatives. Les transports en commun doivent devenir plus pratiques ; l’information et l’infrastructure générale se veulent intelligentes et innovantes.

Un parc de 300 voitures partagées sera testé pendant trois ans à partir de 2014. Ces petits véhicules électriques permettront de réaliser le ‘dernier kilomètre’, c’est-à-dire la distance entre le dernier arrêt de transport en commun et le lieu de travail ou de vie. On peut même se permettre de rêver d’un même véhicule qui s’attacherait aux différents transports. J’espère que le confort sera présent pour chacun d’entre vous avec ses caractéristiques et aptitudes différentes !

Des outils au service du déplacement de chacun

Je suis allée visiter le show-room pour approfondir ma compréhension des innovations présentées au forum. Parmi les objets exposés, j’ai trouvé des outils pour les personnes à mobilité réduite. Le programme E-Motion présente un siège avec assistance par commande vocale, qui permet une perception complète de l’environnement avec des capteurs de sécurité intégrés et une mémoire de parcours. Wegoto propose une application mobile qui procure à toute personne à mobilité réduite un relevé d’accessibilité de l’endroit où elle souhaite se rendre avec une proposition d’itinéraire adapté.

D’autres outils permettent de faciliter le transport et son organisation. Velo Delta et Pedélec proposent des vélos à assistance motorisée. On trouve aussi Bespoon un outil de géolocalisation, Ines Solar Mobility qui présente un système de gestion d’énergie pour charger une voiture électrique et rendre ensuite le surplus pour un meilleur partage des besoins entre les usagers.

Prévenir plutôt que guérir

Je me suis arrêtée plus longtemps à un stand pour interroger Peter Sturm de l'équipe-projet STEEP de l’Inria qui présentait un outil de planification urbaine. A ma question de l’usage précis du logiciel, il m’explique qu’il s’agit d’un outil d’aide à la décision pour les politiques. Il permet d’évaluer et concevoir des plans de transport ou d’aménagement territorial. Le calcul se base sur plusieurs modèles possibles d’évolution.

Un logiciel réalise la simulation des transports d’une agglomération, de la répartition de sa population et des trajets quotidiens des usagers. Actuellement, les analyses des problèmes permettent de les régler sur une courte durée, avec le risque d’une réapparition ensuite. Par exemple : analyser et comprendre l’apparition de zones de bouchons récurrents permet de les  fluidifier, mais on retrouve souvent plus loin une nouvelle zone congestionnée car de nouveaux arrivants sont venus s’y loger.

Le travail de Peter Sturm à l’Inria consiste en l’amélioration de ces logiciels sur le modèle de Tranus, pour qu’ils prennent en compte toutes les évolutions possibles. La réflexion se fait avec une avance de plus de 30 ans. Pour aider les politiques à la prise de décision, trois scénarios sont proposés dans ce genre de cas : soit la zone urbaine s’élargit de plus en plus, soit la ville se densifie sur un minimum de surface, soit la ville est divisée en plusieurs petites villes. Sur chacun de ces scénarios, le programme réalise une étude d’impact du CO2, durée de transport pour les usagers, mixité sociale.

Pour réaliser ces modélisation, l'équipe STEEP travaille avec plusieurs partenaires: AURG (Agence d'Urbanisme de la Région Grenobloise),
IDDRI (Institut du développement durable et des relations internationales, Paris),
LET (Laboratoire d'economie des transports, Lyon),
Modelistica (Caracas, Venezuela).

Schéma des trois scénarios possibles

Sur l'image de la modélisation du triple scénario, on peut voir en haut à gauche un schéma de Grenoble actuel, ainsi que les trois possibilités d'évolution: 1) Grenoble se densifie; 2) Grenoble s'étend; 3) Plusieurs villes grandissent.

Toutes les inventions que nous avons découvertes lors de ce forum, sont autant d’outils qui serviront les déplacements de demain. Chacun peut y ajouter sa petite graine en variant ses modes de consommation des transports selon ses besoins et les possibilités qui évoluent. Et selon vous, comment sera le transport idéal du futur ?

>> Ilustrations: Josephine Zimmermann, et comité d'organisation du Forum