Leçon expérimentale sur l'antimatière

Publié par Université Grenoble Alpes, le 26 mars 2019   270

Xl img 20190320 124207

Les étudiants du Département de la Licence sciences et technologies (DLST) étaient conviés mercredi 20 mars 2019 à une leçon expérimentale sur l’antimatière donnée par Johann Collot enseignant-chercheur au Laboratoire de Physique Subatomique et Cosmologie (LPSC). Les plus curieux pourront approfondir leurs connaissances lors de la Nuit de l’antimatière, soirée festive ouverte à tous, qui se déroulera le 1er avril 2019 sur le campus de Saint-Martin-d’Hères.

Pour les 70 étudiants volontaires présents au DLST, l’objectif de la leçon était de découvrir et d’expérimenter la détection de positrons émis par une source de sodium radioactif. Cette source de faible activité transportable sans autorisation particulière est manipulée par un intervenant habilité à le faire. Johann Collot, dans un langage didactique ponctué de rappels historiques, a expliqué le positron, l’électron et le photon, pour arriver à l’antimatière. En physique des particules, l’antimatière est l’ensemble des antiparticules qui ont la même masse mais des charges opposées aux particules ordinaires. Des éléments d'information sur la radioactivité bêta plus et la relativité ont également été donnés avant d’évoquer les recherches en cours sur l'antimatière et l'usage qu'il est fait des émetteurs de positrons notamment en médecine.

"Avec le temps, toutes les découvertes fondamentales aussi abstraites soient-elles, conduisent à des applications dans tous les secteurs de la société, et l’antimatière, découverte en 1932, n’échappe pas à ce constat. Cependant beaucoup de questions restent encore en suspens à ce sujet !" a conclu Johann Collot.

Ce cours de 50 minutes conçu avec deux autres professeurs de physique de l’Université Grenoble Alpes, Benoît Clément et Christophe Furget, s’adresse également aux lycéens de première ou de terminale S et sera dispensé dans 19 établissements de l’Académie de Grenoble tous au long du mois de mars.

Cette opération unique en France s’inscrit dans le cadre de la Nuit de l’antimatière qui aura lieu le 1er avril 2019 dans toute la France. Ouverte à tous, cette soirée festive portée au niveau national par la Société Française de Physique, le CNRS et le CEA, est organisée localement par l’Université Grenoble Alpes et le LABEX ENIGMASS dans l’amphithéâtre Louis Weil sur le campus de Saint-Martin-d’Hères.

> Découvrez le programme de la soirée et inscrivez-vous !