Les sciences participatives : quésako ?

Publié par Nature Isère, le 11 avril 2019   490

Xl bandeaux

Ce sont des programmes, souvent portés par des institutions (comme le Muséum national d'histoire naturelle) ou des associations, qui visent à faire participer les citoyens à l'observation de la nature. Suivant des thématiques diverses, chaque personne peut faire remonter ses observations (faites en ville, à l'école, en montagne, ...) de plantes, insectes, oiseaux, mollusques, petits mammifères, ...

Ces données sont ensuite récupérées et étudiées par des scientifiques qui les utilisent afin d’avoir un état des lieux de la biodiversité, de pouvoir en dire l’état de santé (espèces en danger, vulnérables, non préoccupantes, …) et de pouvoir à terme proposer des actions de gestion et de protection de cette nature.

D’après le Collectif National Sciences participatives-Biodiversité (CNSPB) « Les sciences participatives sont des programmes de collectes d’informations impliquant une participation du public dans le cadre d’une démarche scientifique.

Trois objectifs :

  • Avoir des données sur la nature et la biodiversité pour étudier son état de santé,
  • Produire des outils de sensibilisation et d’éducation à la nature et à la biodiversité,
  • Former une communauté et mobiliser autour des enjeux liés à la nature. ».

Depuis peu, il existe un portail national qui recense tous les programmes de sciences participatives auxquelles vous pouvez participer en France : OPEN

 ET POUR SAVOIR CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE EN ISÈRE, UN PETIT DOCUMENT A ÉTÉ RÉALISÉ (pour le télécharger, cliquez ici).

Alors faites comme Christophe, Julie, Léna, Anaïs, Alain et Patrick, lancez-vous et partagez vos observations !


En savoir plus sur les sciences participatives en Isère notamment.