#LPS 1.3 Jurassic World : Dépenser sans compter : quand la gestion devient un jeu

Publié par Ile Verte Production, le 29 janvier 2021   450

Xl couverture 1.3

Quand faire de la compta devient cool, ça ne peut être que grâce au jeu vidéo



 Normalement si je vous dis gestion, les images qui vont vous venir en tête seront plus proches de la feuille Excel et du bilan comptable que du jeu vidéo où pour s’amuser nous cherchons à équilibrer les comptes d’un zoo, d’un hôpital, ou d’une colonie terrienne sur une autre planète. Et pourtant, ce genre de existe bel et bien ! Petit tour d’horizon des jeux de gestion.


Cet article est sponsorisé par Michel de la compta à la Cogip.

Au commencement, une utopie

 Retournons quelques années en arrière, en 1982. A cette époque en France, les PPT commercialise le Minitel fleuron de nos ingénieurs, Jean-Loup Chrétien devient le premier français à être envoyé dans l’espace et le 17 mai notre plus célèbre basketteur aux Etats-Unis voit le jour, Tony Parker.

 Justement, aux USA, 1982 est l’année de la sortie de la Commodore 64, premier mastodonte parmi la myriade des consoles de cette époque, qui démocratise l’ordinateur personnel dans les foyers. Le début de la décennie 80 est ce que nous pourrions qualifier de ‘’premier âge d’or’’ du jeu vidéo. La technologie a fait d'énormes progrès, le marché commence un développement exponentiel, rien ne peut l’arrêter.. en tout cas jusqu’en 1983 et le Krash de septembre qui marqua la fin de la domination américaine sur le marché et le début de l’hégémonie japonaise (mais ceci est une autre histoire). 

C’était la Commodore 64

Mais avant le début de la fin, en janvier 1982 une des curiosités du CES (Consumer electronic show) est un jeu édité par Mattel et créé par Don Daglow : Utopia. Ce titre sorti l’année précédente est tout simplement le premier de son genre. Il posera les bases d’un genre encore très populaire de nos jours, le jeu vidéo de gestion. Pour en savoir plus sur les caractéristiques et le gameplay de ce type de jeu, je vous invite à aller lire l’article de Clément Dupont.


Utopia, un p’tit jeu indé

L’interface du jeu

 Utopia est un jeu qui met le joueur dans la peau du gouverneur d’une île qui doit affronter son voisin. Nous pouvons créer des bâtiments (écoles, usines, hôpitaux) pour produire des unités et des bateaux de transport. Il faut également faire attention aux tempêtes ou pirates qui viennent perturber l’avancement de notre développement. La partie peut durer jusqu’à 50 cycles de 30 à 120 secondes, et le gagnant est celui qui a le plus de points à la fin du temps imparti.

 Ce jeu à une place particulière dans l’histoire de l’industrie vidéoludique pour plusieurs raisons.

  Il est le premier jeu de stratégie à proposer un gameplay en temps réel. La prise de décision doit se faire en direct. Au début des années 1980, la référence du jeu de stratégie est Empire, conçu entre 1971 et 1977 par Walter Bright, autre grande figure du développement informatique. Ce jeu est schématiquement la retranscription d’un jeu de plateau comme Risk, où les joueurs vont devoir créer une armée pour conquérir la terre. Ajouter une notion d’immédiateté, rendue possible grâce aux calculs des actions par un tiers (dans le cas présent, la machine), donne une vraie dimension  et un réel intérêt à l’utilisation d’un logiciel pour jouer à ce genre de jeu. Outre l’exploit technique (en 1971 Intel commercialise son premier micro-processeur par exemple) et la curiosité de jouer à un jeu de plateau sur un écran, Empire ne propose foncièrement pas une expérience qui est simulable seulement grâce à un logiciel.

Mais à qui devons nous cette œuvre ?


Don Daglow, le père de la stratégie vidéoludique

 Aux manettes de ce jeu, nous retrouvons un des artisans les plus prolifiques et influents de l’industrie du jeu dans les années 1970, Don Daglow. Pendant ses études de littérature au Pomona College en Californie il a la chance d’avoir accès à une salle informatique. Très vite, avec un petit groupe d'étudiants, il commence à écrire des histoires pour des jeux et en 1971, sort son premier jeu vidéo pour la “Society for American Baseball Research” : Baseball (il y’a une certaine logique). Les années 1970 vont être l’occasion d’expérimenter plusieurs styles de jeux avec en 1975 la sortie de Dungeon qui va poser les bases du jeu vidéo RPG (où le joueur incarne un personnage qui évolue au fil de la partie), avec pour la première fois une image et pas que du texte montrée à l’écran !

Michel le chevalier parti occire du dragon

 

Conclusion

 Le jeu de gestion a vu au cours des décennies de nombreuses variantes. Initiés au début des années 80, il prend des formes diverses en fonction des objectifs à atteindre. Il se fera appelé ‘’Tycoon’’ lorsque le but du jeu est de se concentrer sur l’économie comme dans Zoo Tycoon, ‘’City builder’’ lorsqu’il faut gérer une ville comme sur SimCity, ou ‘’Life simulation’’ quand il s’agit de contrôler un personnage dans un monde virtuel par exemple dans The Sims.

 L’imagination des développeurs est sans limite et après le succès de Jurassic Park en 1993, sort la même année DinoPark Tycoon. Un jeu où nous devons attirer les touristes dans notre parc à dinosaures ! Ces adorables bestioles auront leurs moments de gloire dans le grand catalogue des jeux vidéo.

Retrouvez à 16H00 la grande parade des T-Rex !

Aujourd’hui, les dinosaures sont à l’honneur dans le jeu Jurassic World Evolution (sorti en 2018) qui est un excellent moyen de s’introduire à plusieurs concepts scientifiques que Damien Bouëvin développe dans son article.


Merci de nous avoir lu !

Let's Play Science est une émission en résidence et soutenu par La Casemate

N'hésitez pas à vous abonner à nos réseaux (Twitter, Twitch et Echosciences) pour suivre l'actualité de nos émission !