Présentation et perception des sorcières à travers le temps

Publié par Enguérand Pavlov-Roynard, le 7 avril 2022   190

And there were gossips sitting there, By one, by two, by three...

Les sorcières et sorciers ont depuis longtemps été dépeints de différentes manières à travers l’Histoire, tantôt méchantes, maléfiques, cruelles, vilaines, pécheresses ou alors bienveillantes, protectrices, divines, chaleureuse en communion avec la nature voire même icône adolescente.

Ce que nous voulons dans cet article est de montrer aux publics jeunes comme adultes, la sorcière sous tous ses aspects, démontré les discriminations qui ont eu lieu, brisé les préjugés de la sorcière sur son balai qui fait partie du folklore, mais qui est loin d'être l’origine du mythe, elles existait depuis bien avant cette vision et ces préjugés archaïques d’aujourd’hui.

Présentation à travers le temps

Les sorcières existent depuis la préhistoire, mais leur réputation n’a pas été la même à travers le temps. De personnes respectées à personnages persécutés, elles ont connu des hauts et des bas.
Une sorcière peut être source de répression, mais d’autres ont contribué sagement au développement de notre monde en pratiquant leurs savoirs aux côtés de grands Rois et Princes. Elles sont guérisseuses, conseillères, voyantes. À cette époque, elles étaient considérées comme des sages en relation avec Dieu.
Puis au moyen-âge, la sorcellerie été un phénomène invisible, pratiqué majoritairement par une communauté composée de femmes. L’histoire dit que celle-ci pactise avec le diable afin d’obtenir des pouvoirs de naissance ou autres privilèges sataniques.
Arrivées au XVe siècle, les sorcières ont été extrêmement persécutées par l'Église qui les voit comme une menace pesante en les accusant de pratiques macabres telles que le sacrifice des enfants. Au XVIe siècle, en France, les sorcières ont été chassées, traquées jusqu’au jour où il y a eu près de 50 000 condamnations au bûcher.

Différentes cultures : types de sorcières dans le monde :

 

  • La sorcière cosmique

Accorde une attention particulière à l’astrologie et aux signes du zodiaque, elle se concentre sur la façon dont l’énergie influence le monde. Ce type de sorcière utilise les traits planétaires pour faire appel à leur énergie (ex : pleine lune). Ses connaissances l’aident à deviner comment les énergies vont influencer le futur ou prédire des événements. 

  • La sorcière de divination

Les sorcières de divination ont existé à chaque période de l’histoire. Elle utilise sa magie pour prédire l’avenir grâce aux cartes, aux tarots ou au Yi king. L’histoire raconte que les divinités donnaient des conseils à travers ce type de sorcière.

  • La sorcière de la mer 

Cette sorcière est en harmonie avec l’océan, fascinée par les sirènes et à un lien intense avec l’océan et ses profondeurs. Mais elle était considérée comme un esprit féminin, malveillant.
Elle pratique la radiesthésie qui est une méthode de divination  consistant à invoquer les eaux, les métaux ou les tombes souterraines.

  • La sorcière verte 

La sorcière verte est connue pour ses compétences de contrôle des forces de la nature. Ses propriétés magiques sont fondées sur le respect de la nature et de ses êtres vivants. Elle pratique l’herboristerie qui permet l’étude botanique des plantes à des fins médicinales. Elle est capable d’utiliser l’énergie des arbres à des fins de guérison.

  • La sorcière de cuisine 

La sorcière de cuisine exerce ses pouvoirs grâce à l’énergie fournie par les matériaux de la vie quotidienne, plutôt des objets matériels et non par les pouvoirs divins. Leurs pouvoirs ressortent lors de la cuisson et on été souvent accusées d'empoisonnement.
Même dans l’image générale de la sorcière, on retrouve une vieille femme remuant son chaudron avec un rituel de nature magique autour de la nourriture.

Des sorcières de contes et légendes célèbres :


Circé

Célèbre magicienne, fille d'Hélios, le dieu Soleil, et de l'océanide Perséis. Elle avait le dangereux pouvoir de transformer, par ses philtres et incantations, les êtres humains en chiens, en lions et en porcelets. C'est ainsi qu'elle transforma les compagnons d'Ulysse échoués sur son île.

Morgane

Demi-sœur magicienne du roi Arthur. Personnage positif à l'origine, elle est par la suite présentée comme une ennemie du roi Arthur, de sa femme Guenièvre et des chevaliers de la Table ronde.

Baba Yaga

Une sorcière réputée pour sa cruauté et sa méchanceté et son aspect terrifiant. Mangeuse de petites-filles. Elle se déplace en volant assise dans un mortier magique, s'aidant d'une meule comme gouvernail et elle efface méticuleusement ses traces avec son balai de bouleau argenté.

La sorcière cannibale d’Hansel et Gretel

Cuisinière, habitant dans une maison en pain d'épice, cruelle et sans pitié, cette méchante sorcière cannibale, emprisonnée Hansel et Gretel, voulant manger Hansel et forçant Gretel à travailler pour elle.

La méchante reine dans Blanche Neige

La méchante reine est la seconde épouse du roi et la belle-mère de Blanche-neige.
Reine ayant pour seule ambition d'être la femme la plus belle sur terre, étant prête à tout pour le rester, empoisonnant Blanche neiges avec une pomme empoisonnée pour le rester.

La reine des Neige (Hans Christian Andersen)

Une sorcière à la beauté surnaturelle et au cœur de glace, ne ressentant aucune émotion, elle kidnappe, Kai un jeune garçon, pour lui glacer le cœur.

Maléfique

Fée diabolique et principale antagoniste du film, “La Belle au Bois Dormant”. Maléfique est l'incarnation du mal à l'état pur, et est responsable des malheurs du royaume du Roi Stéphane.

Karaba la sorcière

Sorcière à la peau noire et aux cheveux crépus, maîtresse des fétiches, le corps orné des bijoux de ses ennemies, cette sorcière est l’antagoniste du film “Kirikou et la sorcière” .

la sorcière de l’ouest / la sorcière des mers / La sorcières blanche

et plein d’autres plus modernes tel que Harry Potter, Tara Duncan, les sœurs halliwell…..

Les sorcières plus contemporaines bercent aujourd’hui le public du monde entier, elles sortent des sentier battu et du cliché de la vieille sorcière, elles donnent une vision de femme forte, moderne et indépendante.

**********************************************************************************************

“Témoignage auteur ou historien”

Mme. Véronique BEAULANDE-BARRAUD

Lors d’une interview d’1 heure avec Mme. Véronique BEAULANDE-BARRAUD, nous avons eu plusieurs questions à poser et des sujets sur lesquels nous voulions être éclairés.

Objectivement dans l’image générale qu’est ce qu’une sorcière ?


“Historiquement, on ne sait pas” a été la première réponse à notre question.
En soit, on possède plus de connaissances sur la chasse aux sorcières que sur les sorcières en elles même.
On estimait que quelqu’un faisait usage de sorcellerie lorsque la dite personne était connue comme ayant des pouvoirs de guérison et de divination.

La sorcellerie était également associée à une sorte de pythie ou une “super guérisseuse”.
Puis après intervention de l’église il y a eu un phénomène de peur panique de la population qui ont fini par les voir comme étant des êtres satanique.
Selon L’Église, la sorcellerie est définie comme étant une pratique satanique perpétrée par une personne qui pactise avec le Diable et qui se soumet à la volonté diabolique pour avoir un pouvoir essentiellement négatif à la population. Il s’agissait d’une opération massive du Diable pour former une contre église ou organisé des sabbats. (réunion où l’on performait des actes sataniques, souvent sexuels)

Comment les accusations ont commencé a dérapé et à quel moment ?


Au début du 14 eme siècle, les accusations et sanctions étaient très individuelles, on ne pouvait pas réellement parler de répression.
Cela dit, à partir du 15 eme siècle, en 1440 dans le Dauphiné, on commence à voir des accusations collectives et des villages qui se dénoncent entre eux.
Le public adhère à l’image satanique que l’église donnait à la sorcellerie.
Vers le 2ème moitié du 16ème siècle, L’Allemagne est connue pour ses grandes chasses aux sorcières.

Y a-t-il eu un élément déclencheur clair ?


Comme évoqué précédemment, l’élément déclencheur a réellement été la propagande de l’église sur l’image satanique de la sorcellerie.
L’église étant très importante en terme de prédication et en éducation
La chasse aux sorcières était un facteur de succès de l'éducation de l'Église, tout ce qui n’était pas religieux engendrais la suspicion.
Les procès étaient faits par des pouvoirs laïcs surtout dans les zones frontalières pour assurer l’ordre et asseoir le pouvoir du Roi sur son territoire tout en donnant une image pieuse à la royauté.


Le bûcher était vraiment la seule manière de punir la sorcellerie ?


Le bûcher était effectivement très majoritaire.
Une femme criminelle était souvent tuée par le feu, car la sorcellerie était un crime d’hérésie. La sanction du bûcher était donc “purificatrice”.
Il y a eu quelques cas de peine de prison, mais l’image du “feu purifiant le mal” faisait du bûcher la punition principale des sorcières.

Pourquoi plus d’accusation de sorcellerie féminine que masculine ?


Au 15 eme siècle, la chasse aux sorcières concernait tout autant les hommes que les femmes. La féminisation de la sorcellerie n’était pas très visible.
C’est à partir de la fin du 15ème que la sorcellerie est devenue majoritairement féminine.
Les femmes à la fin du moyen-âge sont celles qui mettent l'enfant au monde, ce sont aussi elles qui accompagnent dans la nurserie, cela dit ¼ des enfants meurent avant leur 1 an.
Les chasses accélèrent à partir du moment où la naissance est de plus en médicalisée par des hommes. Il s’agissait d’un moyen de mettre les femmes à l'écart.
“La société était misogyne, la femme était considérée comme inférieur à l’homme en droit, plus susceptible à ses émotions que l'homme et donc plus enclin a succombé au malin.”

Y a-t-il toujours des sorcières ?


À l’heure actuelle, il y a des mouvements féministes qui se revendiquent “des sorcières” pour mettre en avant la persécution des femmes, notamment aux Etats-Unis.
Il y a également les sectes sataniques. Qui sont plus des cultes philosophique que des cultes ayant un “dieu satanique”.

Comment sont elles perçus par les scientifiques ?

Ces mouvements sont principalement étudiés comme des mouvement spirituels et militant étudié ou comme des religions ou des mouvements sociales.

Listes des docs pour aller plus lojn : 

  • Vauderie d'Arras : Picardie au milieu du 15ème, groupes de bourgeois ayant pactisé avec le diable. étudié par Franck Mercier.
  • Aller voir les travaux de Pierrette Paravy sur les sorcières au dauphiné
  • Jean patrice Boudet ENTRE SCIENCE ET NIGROMANCE dans ce livre il ya un chapitre sur les sorciere (chapitre 8 https://books.openedition.org/psorbonne/12587?lang=fr )
  • Robert Muchembled
  • Maryse Simon chercheuse à Strasbourg