Sam Altman et ChatGPT : lanceur d’alerte ou stratège habile de l’IA ?

Publié par Yannick Chatelain, le 5 juin 2023   860

Par CHATELAIN YANNICK Professeur Associé chez GRENOBLE ECOLE DE MANAGEMENT  GEMinsights Content Manager, Chercheur Associé à la chaire DOS.

L’audition de Sam Altman (créateur de ChatGPT) devant le congrès américain révèle une stratégie intelligente pour prévenir toute dérive.

Depuis maintenant quelques mois, il ne se passe pas un jour sans que l’on parle de ChatGPT, l’interface conversationnelle développée par Open AI.

Lorsque l’outil est évoqué par les médias, les politiques, le grand public… c’est souvent avec une certaine forme de fascination entremêlée d’inquiétude, tant son modus vivendi, ses fonctionnalités, peuvent impacter notre quotidien et bouleverser nos sociétés, ne serait-ce que dans le domaine de l’éducation, ainsi que tout métier et activité liés à la rédaction.

Notons et portons à connaissance de nos chères têtes blondes que le détecteur d’IA « content at scale » tout comme ChatGPT Detector, créé par une entreprise franco-canadienne, Draft & Goal, entre autres, permet de détecter l’écriture ChatGPT. À bon entendeur !

ChatGPT a en quelque sorte matérialisé et popularisé auprès du grand public la notion d’intelligence artificielle… Chat GPT a rendu l’IA et son potentiel plus compréhensible de tous. L’outil soulève cependant beaucoup de questionnements majoritairement centrés sur tous ses dévoiements d’usages possibles, susceptibles d’altérer le bon fonctionnement de nos sociétés (impact prévisible sur un grand nombre de professions, des suppressions potentielles d’emplois massives) et de nos démocraties (augmentation exponentielle de fausses informations…).

Ce faisant, en devenant en quelque sorte, de par sa notoriété, l’Alpha et l’Omega du secteur de l’IA, ChatGPT demeure l’arbre qui cache la forêt et ne saurait dissimuler de nombreuses avancées redoutables en matière d’IA ; dont le développement postulé de « système d’arme létale autonome (SALA), parfois qualifié de robot tueur » et la crainte que les États impliqués dans des conflits n’y aient recours à moyen terme.

L’homme ne serait plus alors impliqué dans la prise de décision et le respect des règles d’engagement conventionnel. Naturellement, vous ne trouverez aucun État en situation de conflit armé reconnaissant poursuivre le développement de telles armes, et encore moins disposer de tels robots efficients.

Mais revenons à l’habile audition de Sam Altman.

Sam Altman : un bien curieux lanceur d’alerte.

Devant les inquiétudes soulevées par son « invention », le créateur de ChatGPT Sam Altman, PDG d’OpenAI, a été auditionné le mardi 16 mai par le Congrès américain, et plus précisément par les membres de la commission des affaires juridiques du Sénat.

Retrouvez la suite de l'article su Contrepoints

Photo credit: Speaker Emerita Nancy Pelosi on VisualHunt.com