Un bateau de course comme laboratoire de recherche - Echosciences chez RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 24 juin 2021   360

Xl xl xl xl 3qa

Depuis septembre 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier ou sur le site de RCF-Isère !

Retrouvez la chronique du  24 juin 2021, par Marion Sabourdy, en son et en texte ci-dessous :

Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l'Écho des médias. Aujourd’hui, nous retrouvons Marion Sabourdy, chargée des nouveaux médias à La Casemate. Vous allez nous présenter les dernières nouvelles d’Echosciences Grenoble. Bonjour Marion !

Bonjour Nicolas !

Alors Marion, aujourd’hui, votre chronique va nous faire prendre le large !

Oui, Nicolas, je vous propose d’embarquer pour le Vendée globe, cette course mythique à la voile autour du monde, en solitaire, sans escale ni assistance. L’Everest des mers. 52 000 km de navigation, en moins de 80 jours. De quoi rendre jaloux Jules Verne !

En effet, voilà une belle aventure aquatique que vous nous proposez en ce début d’été. Mais pourquoi nous parler du Vendée globe ?

J’avais envie d’évoquer l’article Echosciences de Marie Arthuis, membre de l’association Infusciences, intitulé “Un bateau de course comme laboratoire de recherche”. Marie y décrit l’engagement des skippers du Vendée Globe pour l’environnement et pour la recherche scientifique. Il faut dire que leur terrain de jeux, l’océan, est à la fois en danger mais aussi au cœur de la lutte contre le changement climatique.

Un bateau-labo, pas mal comme concept. Que font ces skippers alors, quand ils ne sont pas occupés à piloter leur voilier ?

Les skippers emportent sur leurs bateaux des instruments scientifiques pour récolter des données. L’autrice cite par exemple le flotteur Argo d’Alexia Barrier largué au large des Îles Kerguelen ou les capteurs installés à bord de Newrest, le bateau de Fabrice Amedeo… Lors de la dernière édition de la course, plus d’un tiers de la flotte était équipée de capteurs pour mesurer la température de l’eau et de l’air, la salinité de la mer, la quantité de microplastiques, ou bien la présence de certaines espèces. Parfait pour compléter les données satellites !

En effet, c’est un apport non négligeable pour les sciences ! Ces skippers font-ils autre chose pour lutter contre le changement climatique ?

Oui Nicolas, ces skippers profitent de la médiation de leur course - on parle de plus de 985 000 fans sur les réseaux sociaux - pour sensibiliser à la préservation de l’environnement et de l’océan, sur les plateaux télé ou en live sur leurs réseaux sociaux, parfois pendant la course elle-même. Ils témoignent de la beauté et de la fragilité de l’écosystème marin. Ils s’engagent dans des associations ou des projets, comme Benjamin Dutreux avec “Water familly, du flocon à la vague” autour de la protection de la ressource en eau.

De vrais ambassadeurs des mers ! Et certains s’adressent même directement aux enfants, une action cruciale quand on évoque le futur du climat.

Tout à fait Nicolas, beaucoup d’entre eux animent des projets pédagogiques avec des classes. L’équipe du Vendée Globe a également développé un site internet avec des jeux et ressources pédagogiques pour suivre la course et apprendre tout un tas de choses sur la navigation et l’océan.

A propos de navigation, vous souhaitiez citer une autre initiative pédagogique, Marion ?

Oui, Nicolas. Bien loin des 80 jours du Vendée Globe, l’Université Grenoble Alpes propose un “tour du monde en 1480 jours” qui présente l’expédition de la corvette Le Rhin entre 1842 et 1846 à laquelle a participé le chirurgien grenoblois Louis Arnoux.

Vous découvrirez un carnet de voyage dans lequel sont racontées la vie à bord du Rhin et les nombreuses découvertes naturalistes effectuées par Louis Arnoux, notamment sa collection d’oiseaux dont il a fait don à la faculté des sciences. Vous trouverez le lien dans l’agenda d’Echosciences Grenoble !

Merci Marion pour ce voyage en mer ! La semaine prochaine, nous retrouverons votre collègue Audrey Korczynska pour le dernier écho des médias de cette saison. Bon vent pour cet été !

Merci Nicolas, bel été à vous aussi

>> Photo : Christopher Fausten (@christopher_rcf)