Tourisme et sciences : un défi pour la recherche

Publié par Charlotte Mader, le 26 avril 2016   2.1k

Xl observation des chocards a bec jaune pano

Au CREA Mont-Blanc, ça fait des mois que nous planchons sur le sujet : comment peut-on, alors que le Mont-Blanc brasse près de 12 millions de visiteurs chaque année, sensibiliser le public de passage aux thématiques de la recherche scientifique sur la biodiversité et le climat en montagne ? Comment impliquer les touristes, consommateurs de sports de montagne, dans nos programmes de sciences participatives de long terme ? Si la question reste ouverte et laisse place à de multiples réponses, nous testons l'une des possibilités : les Séjours Sciences. Et ça commence dès cet été.

Le Centre de Recherches sur les Écosystèmes d’Altitude (CREA Mont-Blanc) lance les Séjours Sciences, des missions d’écovolontariat scientifique de découverte alternative du massif Mont-Blanc. De l’expédition de terrain aux questions de recherche en passant par l’analyse des données, les Séjours Sciences offrent une immersion totale dans le quotidien des chercheurs.

Écovolontariat scientifique

Les Séjours Sciences, ce sont des séjours de randonnées d'observation de la faune et de la flore basés sur l’écovolontariat. Quatre missions sont proposées dès cet été, sous deux formats : un week-end Sciences en famille et une semaine Sciences de cinq jours de randonnée.

Les missions sont réalisées exclusivement en petit groupe de 5 à 8 personnes, sur le terrain avec plusieurs nuits en refuge d’altitude. Aucune connaissance en écologie n’est requise : du novice curieux à l’amateur éclairé, chacun peut s’impliquer directement auprès des chercheurs du Mont-Blanc.

Après une initiation aux protocoles et enjeux scientifiques de l’Atlas du Mont-Blanc, les écovolontaires se rendent plusieurs jours sur le terrain à nos côté (nous : chercheurs, accompagnateurs en montagne et gentille responsable de la com ;) ) pour suivre une grande variété d’espèces et observer leurs habitats naturels.

Découvrez tous nos séjours sur le site Internet du CREA Mont-Blanc :

Les Séjours Sciences 2016


Les enjeux pour le territoire

Bien que courant dans les pays en développement, avec un aspect plus humanitaire, l'écovolontariat est peu développé en France et reste une opportunité inexplorée en montagne. Pourtant, les enjeux pour le territoire sont nombreux :

  • promouvoir une nouvelle image de la destination « Mont-Blanc » en valorisant la recherche scientifique et les chercheurs du territoire, loin du tourisme de masse,
  • sensibiliser le public sur les effets du changement climatique en montagne à travers une implication pratique et des rencontres inédites,
  • mettre en avant une forme responsable de tourisme grâce à l’écovolontariat,
  • proposer à terme des alternatives de découverte du massif au printemps et en automne, périodes les plus riches en faune et en flore en montagne.

Les enjeux pour la recherche

Certes, adapter des protocoles scientifiques à la participation citoyenne n'est pas chose facile, mais au CREA Mont-Blanc, ça fait 12 ans qu'on y travaille et on reste une référence dans le domaine. Le challenge ici, c'est de permettre à un public de passage de participer aux suivi de long terme : c'est à dire que si une personne fait une observation la semaine 1, il faut qu'une autre personne puisse faire la même observation la semaine 2 et que l'ensemble soit cohérent - c'est l'aspect vérifiable et reproductible de la recherche scientifique. Voici notre objectif et la raison d'être de ces premiers séjours qui servirons de test dans le cadre du projet européen TourScience.



Des observations réellement utiles et utilisées par la recherche

Les écovolontaires des Séjours Sciences contribuent directement à l’objectif de recherche du CREA Mont-Blanc : faire du Mont-Blanc un site de référence du suivi de la planète face au changement climatique. Les observations alimentent l’Atlas du Mont-Blanc, un vaste programme transfrontalier de suivi de la biodiversité initié par le CREA Mont-Blanc avec des chercheurs suisses, français et italiens. Il rassemble toutes les études sur les évolutions des écosystèmes du massif et donne librement accès à la formidable richesse des résultats scientifiques menées en glaciologie, climatologie, et écologie au Mont-Blanc.



L'Atlas du Mont-Blanc

Professionnels, contribuez à la reflexion !


J'aurai plaisir à vous en dire plus ici sur l'avancée du projet. Je serai également curieuse de recueillir vos avis et d'échanger avec vous, professionnels de la culture scientifique ou amateur de montagne, sur les sciences citoyennes. Nous réalisons actuellement les supports scientifiques et pédagogiques - de terrain ou virtuels - qui serviront pendant les séjours. Toutes les idées et méthodes glanées un peu partout sont les bienvenues pour enrichir notre réflexion !