Biologie structurale : un partenariat qui fête ses 10 ans !

Publié par Emmanuelle Bensaude, le 17 juin 2013   1.3k

Xl c muller a watts d stuart e pebay peroula 0

Mardi 4 juin, plus de 150 chercheurs en biologie structurale venus de toute l'Europe, se sont réunis à Grenoble pour une journée de célébrations à l'occasion du dixième anniversaire du partenariat pour la biologie structurale.

Le Partenariat pour la Biologie structurale (PSB) réunit cinq instituts de recherche (1) qui mettent en commun un savoir-faire unique et des équipements de pointe de biologie structurale afin d’étudier la fonction des protéines, autant de clés pour mieux comprendre le vivant.

Parmi les découvertes majeures des équipes du PSB de ces dix dernières années, on peut citer :

  • une technique de cristallographie cinétique, permettant de filmer le fonctionnement des protéines
  • la visualisation des changements dans la distribution de charge d’une protéine redox, un mécanisme permettant aux virus de bourgeonner à la surface des cellules qu’ils infectent
  • la compréhension du rôle joué par la protéine Brdt, qui régule l’expression des gènes en se liant aux histones, les protéines qui donnent leur structure aux chromosomes
  • la première image d’une structure de protéine impliquée dans les déplacements des gènes autour du génome
  • la découverte de la structure tridimensionnelle de domaines de la polymérase, une protéine essentielle du virus de la grippe, qui permet aujourd’hui la mise au point de nouveaux médicaments anti-grippaux

Le bâtiment PSB

Le PSB fut l’un des tout premiers partenariats scientifiques thématiques à voir le jour en Europe, créant des synergies fécondes sur le plan de la recherche. Plébiscité par ses utilisateurs, il a servi de modèle pour la construction de nouveaux partenariats de recherche dans d'autres disciplines : sur le même site de recherche de l'European Photon and Neutron science campus (EPN campus), un partenariat sur la matière molle vient par exemple d’être créé.

Enfin, le PSB a été moteur dans la création d’Instruct, un réseau européen d’accès aux ressources en biologie structurale qui réunit 500 chercheurs dans 25 pays. Le PSB est devenu l’un des 15 centres Instruct.

>> Notes :

  1. Trois instituts de recherche européens et deux français : l’antenne grenobloise de l’EMBL, un des leaders mondiaux de la recherche en biologie moléculaire, l’ESRF, qui compte parmi les principales sources de rayonnement synchrotron au monde, l’ILL, leader mondial en science et recherche neutroniques, l’IBS, un des très grands instituts de biologie structurale français, (co-financé par le CEA, le CNRS et l’UJF) et l’UVHCI, institut de biologie structurale dédié aux interactions entre virus et cellule hôte, co-financé par l’UJF et le CNRS.