La cristallographie et la vie - un symposium dédié aux Bragg

Publié par Françoise Vauquois, le 18 décembre 2013   1.6k

Xl c intheskies   fotolia.com  0

Comme un avant-goût de l'année mondiale de la cristallographie, qui débutera en janvier 2014, la communauté scientifique grenobloise a organisé le 28 novembre un « Symposium Bragg » pour fêter le centenaire des découvertes des Bragg père et fils. 

Aujourd’hui la cristallographie est une science de pointe, utilisant des techniques très puissantes (lumière synchrotron, neutrons, électrons) pour explorer des matériaux de toutes sortes, ainsi que la matière vivante.

Le campus EPN sur la presqu’ile scientifique de Grenoble était le lieu incontournable où organiser cette journée consacrée aux Bragg. Les grands instruments européens, ESRF et ILL, basent l'essentiel de leurs recherches sur la cristallographie. Depuis peu l'Institut de Biologie Structurale a rejoint leur campus. C'est donc tout naturellement qu'ILL, IBS et ESRF ont accueilli successivement les participants au symposium.

C’est en 1913 qu'ils ont rendu publique la loi physique qui porte leur nom, la « loi de Bragg », sur la diffraction des rayons X par les cristaux. Cette loi va révolutionner la compréhension que nous avons du monde qui nous entoure. Les Bragg obtiendront le prix Nobel de physique en 1915, deux ans seulement après leur découverte fondamentale. William Lawrence Bragg – le fils – n’a alors que 25 ans !

La journée a débuté dès 8h15 par une liaison video avec ANSTO, en Australie. Les présentations se sont succédé et les questions se sont croisées d'un côté du globe à l'autre. Les présentations des speakers sont disponibles ici, au format pdf et en anglais.

Les applications de la cristallographie se retrouvent dans quasiment tous les domaines de l’activité scientifique ou technique : sciences de l’ingénieur, sciences des matériaux, physique, chimie, biologie, médecine, sciences de l’environnement, paléontologie ou culture. La microélectronique, la chimie, la catalyse, la métallurgie, le ciment, l’industrie pharmaceutique, les biotechnologies, la préservation du patrimoine sont autant de secteurs où la cristallographie est un vecteur d’innovation essentiel.