Full atoutcerveau

Communauté

Atout Cerveau

Conférences

Intelligence Artificielle : vers un monde nouveau ?

Par Mirta Gordon et Gilles Bisson.

A l’heure du « Big Data » et du « Deep Learning ». Du « Dataïsme » au complexe du « Deep »…

Ces dernières années, l’opinion publique a manifesté un intérêt accru pour l’intelligence artificielle (IA), domaine jusqu’à très récemment plutôt cantonné aux amateurs de science fiction. Des réalisations récentes, très médiatisées, de machines ayant battu les meilleurs joueurs mondiaux d’échecs, de go et d’autres jeux réputés difficiles, ont augmenté l’appréhension face aux ordinateurs. Des craintes que l’Humanité perde le contrôle de la Machine ont diffusé au sein de l’opinion publique, en partie alimentées par des déclarations assez terrifiantes de directeurs de grandes entreprises du web et de certains chercheurs en informatique. On a annoncé que l’IA allait devenir super-intelligente comme dans le film « 2001 », que grâce à sa capacité d’apprentissage la Machine remplacerait bientôt l’Homme dans ce qui fait son humanité, qu’elle le dominerait ou le détruirait.

En fait, l’IA est un vaste ensemble de théories et techniques qui visent à créer des machines intelligentes et autonomes. Au début, l’intention était d’alléger les tâches répétitives et logiques par leur automatisation. Depuis les années 1950, peu après l’apparition des premiers ordinateurs, il y a eu des annonces triomphalistes, assurant qu’en 10, 20, 50 ans les ordinateurs seraient capables de converser avec un humain sans qu’il s’aperçoive qu’il parle avec une machine, qu’ils pourraient raisonner comme un humain, « voir » et interpréter ce qu’ils voient. Tout cela grâce à une organisation des unités de calcul imitant celle du cerveau humain. A l’aide d’algorithmes -encore un mot redouté- d’apprentissage, ces unités se comporteraient comme les neurones, et l’ensemble comme notre cerveau !

Pour l’instant, bien que des progrès indéniables aient été faits dans des domaines précis comme les jeux, le raisonnement, la reconnaissance de caractères manuscrits et de visages, on est encore très loin de mimer l’intelligence humaine. Ces progrès sont liés à des avancées technologiques : l’augmentation de la capacité de mémoire et la vitesse de calcul des ordinateurs.

Certains parient que l’augmentation de la mémoire et des interconnexions entre les unités de calcul vont créer une complexité similaire à celle du cerveau. Mais il n’est pas évident que l’assemblage artificiel produise le même résultat que l’évolution, qui y est parvenue après des millions d’années de sélection naturelle. Pour l’instant, même si l’on arrivait à faire la cartographie du cerveau, comme le propose un projet européen doté de 1 milliard d’euros, on n’est pas certain que cela aide à comprendre le codage de l’information par les cellules nerveuses. Car la recherche en IA est encore incapable de répondre à la question essentielle : qu’est-ce que l’intelligence ?

Dans cet exposé nous discuterons ces questions et donnerons un aperçu pédagogique des bases de quelques réalisations récentes.

Xl c bout
Organisateur :
Neurocercle
04 76 88 01 03
neurocercle.jh@sfr.fr
http://neurocercle.wordpress.com/
Lieu :
Maison des Associations
6 Rue Berthe de Boissieux, 38000 Grenoble, France
Tarifs :

Gratuit, entrée libre dans la mesure des places disponibles

le
sept. 12 2018

De 18:00 à 20:00