Que faire des déchets nucléaires ?

Publié par Jacques Talbot, le 8 octobre 2014   2.2k

Xl 1024px nuclear dry storage

Le 7 octobre 2014 à 18h30, à EVE sur le campus

Dans le cadre de la Fête de la Science 2014

La question des déchets nucléaires est perçue négativement dans l’opinion; avec la sécurité et la sûreté des centrales, elle est considérée comme l’un des 3 problèmes majeurs de ce type de production électrique [1]. Ce café sciences et citoyens a l’ambition d’examiner la question de la manière la plus lucide et réaliste possible, en se focalisant sur la question des déchets très radioactifs à vie longue, les autres déchets ne posant pas de problèmes aussi aigus.

Toutes les installations nucléaires (production, recherche, médical, industries ...) produisent des déchets radioactifs. Pour ceux qui sont très radioactifs et le resteront longtemps (plusieurs milliers d'années), une solution pérenne de stockage est nécessaire.

Le choix actuel de la France est de les enfouir en profondeur, à travers le projet nommé CIGEO [2]. Le débat public sur ce sujet a été difficile depuis 10 ans, notamment car ce projet était décidé et instruit sans consultation de la population. En 2013 a eu lieu un débat public formel …qui n’a pu se tenir que sur un forum internet, et n’a abouti qu’à des modifications mineures. En juin 2014, la ministre de l’environnement a rouvert le débat en demandant de réexaminer la solution de l’entreposage pérennisé en surface.

Quels sont les avantages et les inconvénients de ces 2 options (enfouissement et entreposage en surface), aussi bien du point de vue scientifique et technique, que du point de vue éthique lié à notre responsabilité vis à vis des générations à venir ? Quelles sont les autres options envisageables à moyen et long terme ? Que font les autres pays ?

Ce café « sciences et citoyens » vous permettra d’avoir des éléments de réponse sur ces questions et d'échanger avec des spécialistes d’horizons différents.

Intervenants :

Daniel Boutet, physicien, ingénieur qualité déchets nucléaires
Amaury d'Hardemare, chimiste, responsable d'une formation universitaire en gestion des déchets radioactifs

Modérateur : Gilles Grand

Les documents projetés lors du café sont en pièce jointe ci-dessous.

Enregistrement audio : écouter l'enregistrement du café .


Réferences:
[1] https://www.oecd-nea.org/ndd/reports/2010/nea6860-opinion-publique.pdf
Voir page 31 pour la question des déchets.
[2] http://fr.wikipedia.org/wiki/Cigéo

Image: Nuclear Regulatory Commission, USA