Des rénovations performantes pour économiser l'énergie dans nos logements sociaux

Publié par Grenoble ville de demain, le 22 mai 2019   580

Xl 2

Deux cent logements sociaux grenoblois ont été rénovés grâce au projet européen City-zen, financé par la Commission Européenne et piloté par la Mission Ville de Demain de la Ville de Grenoble. Ces rénovations ont été menées dans les quartiers Mistral, Saint-Bruno et Teisseire-Malherbes, en partenariat avec les bailleurs sociaux locaux (Actis, Grenoble Habitat, Pluralis). L’objectif est d’améliorer les performances énergétiques de logements sociaux consommant beaucoup d’énergie, au moyen d’une rénovation thermique performante.  

Si les travaux ne sont pas encore complétement terminés, les plus grosses étapes des chantiers ont été réalisées : isolation thermique, réfection des façades extérieures, installation de double-vitrages, raccordement au réseau de chauffage urbain, mise en place de compteurs communicants pour contrôler et maîtriser la consommation énergétique individuelle… Ces rénovations ont été accompagnées de travaux d’embellissement des parties communes (halls d’entrée, escaliers, ascenseurs), mais aussi de travaux de réfection de l’intérieur des logements, dont le choix était laissé aux locataires (changement de peinture, de mobilier, de salle de bain etc.).  

199 logements rénovés dans les trois tours à Paul Mistral
  
Suite à ces rénovations, une équipe d’agents de la Ville de Grenoble a mené un travail d’enquête sociologique conçu par l’Université Technique de Delft. L’objectif était d’aller à la rencontre des habitants pour les questionner sur leurs vécu et ressentis.  Age, nombre d’enfants personnalité, habitudes en matière de déplacement, de consommation d’eau, de chauffage, d’électricité, vision de l’environnement et de leur quartier etc. les questions visaient à dresser le profil des habitants, à connaitre leurs habitudes de consommation et à savoir si les travaux de rénovation ont eu un impact sur ces dernières. Un travail d’analyse et de synthèse sera effectué par la suite et permettra d’améliorer les futurs projets européens sur la transition énergétique. Ce travail d’enquête de terrain a aussi permis aux habitants de partager leurs premières impressions et remarques  sur l’évolution de leur logement après rénovation. Il apparaît que ces travaux, jugés nécessaires pour atteindre une réelle performance énergétique, améliorent grandement leur environnement quotidien en termes de confort et d’esthétisme. Quelques ajustements sont encore à réaliser, mais ces rénovations laissent présager une baisse de la consommation énergétique et donc de la facture des locataires !  


L’équipe d’enquêtrices en charge du porte à porte auprès des locataires des immeubles rénovés.