Full humagora 1500x250px

Communauté

Humagora

Appel à contributions – Littérature de jeunesse et écologie

Publié par UMR Litt&Arts, le 14 avril 2020   1.4k

Xl pixnio 1761683 842x900

Date limite d’envoi : 7 septembre 2020

La littérature de jeunesse de la fin du XXe et du début du XXIe siècle a été fortement bouleversée par les modifications environnementales ainsi que la prise de conscience de leur effet néfaste, et les thèmes qu’elle aborde le reflètent.

Le colloque pour lequel cet appel est lancé – co-organisé à Grenoble les 31 mars et 1er avril 2021 par les laboratoires Litt&Arts et ILCEA4 – souhaite poursuivre cette réflexion en questionnant les représentations de l’écologie et du désastre écologique présent et futur dans la littérature de jeunesse. Ce thème, au centre également d’autres colloques qui auront lieu en 2020 (Université de Vienne, Université Clermont Auvergne), se situe à présent parmi les priorités sociales et politiques au niveau international.

On distingue aujourd’hui de grandes tendances thématiques telles que la préservation de la nature grâce au recyclage, ou un message de respect envers elle, mais aussi la désignation de la pollution, de la déforestation ou de la catastrophe écologique.

Les œuvres pour la jeunesse se voient fréquemment assigner une finalité didactique et édifiante. Il n’est donc pas surprenant qu’elles soient utilisées pour véhiculer un message écologiste, manifestant ainsi une forme d’engagement. Cela implique nécessairement le déploiement de stratégies narratives et éditoriales diverses : 

  • Retrouve-t-on dans ce corpus les genres favoris de la littérature engagée (voyages littéraires, science-fiction, contre-utopie…) ? Cette littérature a-t-elle donné naissance à de nouvelles formes littéraires ?
  • Quelles formes la promotion de l’écocitoyenneté auprès des enfants adopte-t-elle ?
  • N’y a-t-il pas ici instrumentalisation de la littérature ? Ne peut-on pas parler d’empowerment de l’enfant grâce à ces œuvres qui le placent souvent comme futur éducateur des adultes ? Quelle place leur est accordée dans les programmes et les pratiques scolaires ? Quelles perspectives didactiques peut-on dégager ?
  • Cette littérature véhicule-t-elle l’inquiétude écologiste, le sentiment d’urgence, d’angoisse, de peur ? Ou préfère-t-elle un discours ludique considéré comme moins traumatisant ou plus persuasif ?
  • Quelles articulations sont ménagées entre cette veine de la littérature engagée et les enjeux marketing et politiques ?

Les organisateurs sont intéressés par toutes les communications (langues de travail : français, anglais) qui viendraient apporter des éclairages sur ces questions et thématiques à travers l’étude d’œuvres littéraires (francophones ou internationales), tant pour les enfants que pour les adolescents, qui véhiculent un message écologiste.

► Modalités
Les propositions (titre, résumé de 2 000 caractères maximum, mots clés et références bibliographiques) seront accompagnées d’une brève biobibliographie de 1 500 caractères maximum comprenant statut, établissement et unité de recherche ainsi que les publications significatives.
Celles-ci sont à envoyer avant le 7 septembre 2020 à Chiara Ramero et Éléonore Cartellier.
Un retour sera donné courant décembre.