Communauté

Science F(r)ictions

Le verre siffleur s’en va sifflant soufflant dans les grands sapins verts

Publié par Laura Schlenker, le 20 janvier 2022   540

Ce texte a été composé par les étudiants du master stratégies digitales et nouveaux médias de Sciences Po Grenoble lors d'un atelier d'écriture créative "Paroles de roches, pierres et fossiles"  animé par Laura Schlenker de la Fabrique média au Muséum de Grenoble, dans le cadre du projet "Minéraux et Fictions ».  Retrouvez tous les  textes des participants dans ce dossier.


Le verre siffleur s’en va sifflant soufflant dans les grands sapins verts

Cette nuit, j’ai rêvé que je volais.
J’ai toujours aimé m’élancer, tel un acrobate. Virevolter dans les airs, entre les paysages et les époques, qui façonnent, polissent et font briller mes facettes irrégulières.

Pendant ces voyages, j’attrape à la volée quelques pesos, qui ne sont pas des pièces de monnaie mais des morceaux de terre, d’eau, de lumière et me rend au cirque, qui n’est pas un chapiteau remplit d’animaux mais un grand espace rempli d’autres gens comme moi : soit des proches parents, soient des cousins qui ont des couleurs et des formes un peu différentes. 

À bord de ma caravane, l’autre nom que j’aime donner au vent et aux autres intempéries qui me transportent, je m’enfouie parfois sous la trappe, sous le sol ou me niche dans une cachette. Parfois aussi, je me laisse rouler vers d’autres horizons inconnus, sans savoir à l’avance quelle est ma destination.
Mes acrobaties me transforment, de telle sorte que mes amis ne reconnaissent plus, et que je ne reconnais plus mes amis. Mais je ne disparais jamais vraiment.


Texte et photographie Sarah Krakovitch
collection du Muséum de Grenoble