Full 5510290600 523429d3bd b

Communauté

Science Frictions

Lettre à une exoplanète tout juste découverte

Publié par Alexandrine Sadoul, le 14 février 2017   270

Xl lettre exoplan te

Tu es bleue ou bien rougeâtre

Sans jamais virer à l’écarlate,

Te verrais-tu dans un miroir

Sans rougir, ô désespoir,

De n’être pas comme les autres…?


Exoplanète j’entends ton cri

Ou plutôt je distingue bien les photons émis

Il y a tant d’années(-lumières) depuis ta galaxie hôte.


Dans ta pépinière d’étoiles, laquelle as-tu élue ?

Dis-moi de qui, de quoi, as-tu fait le centre de ta vie ?

Et dont tu tournes autour dans l’espoir d’être vue

Par tous nos imageurs, installés au Chili ?


Car oui, nous t’avons repérée à bord de La Silla

Aidés dans cette mission par un ami espion,

Situé non loi de toi, à distance de neutrons,

De la très prétentieuse Nébuleuse d’Orion.


Es-tu née d’une rencontre ou d’un sursaut gamma ?

Qui dans sa longue durée aura fait exploser

Tes étoiles parentes, dont le choc, la scission,

Aurait donné naissance, à toi exoplanète, dont nous cherchons le nom ?


Avec les perturbations atmosphériques du moment,

Je ne puis te garantir malgré toute notre instrumentation

Que nous puissions venir te voir rapidement

Mais sache que nous y travaillons, Univers en expansion !


Fascinés par ta brillance, nous restons attentifs

A toi petite exo et à tes mouvements,

Avec nos télescopes nous ne sommes pas naïfs

Et constatons la turbulence de ton environnement:


Entre les chutes de ta température cosmique

Et le brouillard épais de tes cocons de gaz

C’est tout juste si nous obtenons une capture numérique

De ton joli minois et de ton entourage

Car paraît-il tu as su faire place nette autour de toi

Et ta posture sphérique est si photogénique !


Heureusement les pixels de notre allié Hubble

Et de Thomas Pesquet notre ami si fidèle

Arriveront peut-être à te photographier

Pour les prochaines années, pouvoir t’identifier!


Je t’écris cette lettre depuis le Paranal

Espérant néanmoins que tu ne le prendras pas mal

De rompre ton isolement et ton attachement

Au silence étoilé de notre Voie Lactée...

Sur ce, Hasta Luego

Les astrophysiciens de Santiago